Après une cure de désintoxication : Senda retrouve «la vie»…





Senda est une jeune fille heureuse qui croque la vie à pleines dents. Elevée par de parents intellectuels elle était bien encadrée et immunisée contre les dérapages. Et pourtant, un premier joint fumé avec des amis a failli la transformer en une toxicomane notoire...

Tunis — Le Quotidien
Ses jolis yeux bleus et ses cheveux blonds lui donnent l’air d’une jeune fille sortant tout droit d’une toile de maître. A dix sept ans, elle est l’une des plus brillantes élèves de sa classe. Ses professeurs étaient très fiers d’elle. Sa maman est heureuse d’avoir une fille aussi sage. Son papa, à force de vanter ses qualités, rendait jaloux plus d’un. Et lorsqu’elle passait devant l’épicier du coin, un garçon originaire d’un village du sud du pays qui était tellement épris d’elle, s’imaginait devant l'une de ces stars du showbiz américain. A croire, les blagues qu’on raconte sur ce jeune épicier une fois il a failli mettre le feu à sa petite boutique en oubliant d’éteindre sa cigarette tellement il était occupé par Senda qui était de l’autre côté du comptoir.
Ce jour là, les autres clients ont compris que la jeune fille avait justement de quoi rendre fou un jeune homme aussi timide que ce jeune épicier du quartier.
Toujours est-il que Senda n’était préoccupée que par ses études. Elle rentrait tous les jours à dix huit heures. Après avoir fait sa toilette, elle s’installait devant son ordinateur. Elle passait une bonne heure à naviguer avant de prendre le dîner avec ses parents.
Ce rendez-vous quotidien est l’occasion pour Senda afin d’impressionner encore et encore sa mère et son père. Car la jeune fille ne ratait aucune information... allant jusqu’à analyser telle ou telle situation indépendamment de sa complexité.
En résumé, on prévoyait un grand avenir pour la jeune adolescente.
Bien évidemment, lorsqu’on est les parents d’une fille aussi brillante, on peut lui tolérer pas mal de choses. Par exemple on ne lui a jamais refusé d’aller passer la nuit chez l’une de ses amies.
S’agissant d’une jeune fille, il fallait bel et bien s’amuser. Coup de théâtre, Senda et depuis deux mois, a changé... Elle est devenue agressive, nerveuse et tendue. Elle s’est renfermée sur elle même. Elle passait des heures et des heures seule dans sa chambre. Ce changement brusque n’était pour plaire à ses parents. Rongée par le doute et par les soupçons, sa mère a pris l’initiative de chercher les raisons ayant amené sa fille à devenir ce qu’elle était devenue.
Elle profita un jour de son absence pour s’introduire dans la chambre de sa fille. En fouillant dans ses affaires, la mère n’avait pas cru ses yeux en découvrant un petit morceau qui ressemble à du chocolat mais qui n’avait pas ni l’odeur ni le goût du cacao. Elle n’hésite pas ainsi le moindre instant à montrer ce petit morceau à son mari qui a tout de suite compris que sa fille consommait de la drogue.
Confrontée à cette triste découverte, Senda s’est effondrée déclarant à ses parents qu’elle avait été attirée par ses amis à goûter à ce poison. Depuis, elle n’a jamais réussi à s’en débarrasser.
Après mûre réflexion et en collaboration avec un juge spécialisé, ses parents ont convaincu leur fille à faire une cure de désintoxication dans un centre spécialisé. Senda y passa six mois et le sevrage fut un succès total. Senda est maintenant guérie. Elle a retrouvé le sourire et la joie d’antan.

H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com