Pour Gerald Ford : La guerre en Irak est injustifiée





Le Quotidien-Agences
L'ancien président américain Gerald Ford, qui vient de mourir à l'âge de 93 ans, estimait en juillet 2004 que la guerre en Irak était injustifiée et ne mâchait pas ses mots contre Dick Cheney et Donald Rumsfeld, deux de ses anciens collaborateurs, a rapporté le "Washington Post" .
Dans une interview accordée à Bob Woodward et placée sous embargo depuis, Ford se déclare "très fortement" en désaccord avec les justifications de l'actuelle administration américaine pour envahir l'Irak. Il affirme qu'il aurait, lui, insisté beaucoup plus fermement sur les alternatives au conflit telles que des sanctions contre le régime de Saddam Hussein, explique Bob Woodward dans cet article d'abord publié sur le site Internet du "Washington Post", mercredi soir.
"Je ne crois pas que je serais entré en guerre", déclarait Ford à Woodward un peu plus d'un an après le lancement de l'invasion irakienne. Dans cette interview enregistrée, Ford se montre critique non seulement envers George W. Bush mais également à l'égard du vice-président Dick Cheney et l'ancien secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld. Cheney a été le secrétaire général de la Maison-Blanche de Ford tandis que Rumsfeld en a été le chef d'état-major avant de devenir son secrétaire à la Défense.
"Rumsfeld, Cheney et le président (Bush) ont commis une grosse erreur en justifiant l'entrée en guerre en Irak. Ils ont mis l'accent sur les armes de destruction massive", a dit Ford. "Jusqu'à présent, je n'ai jamais dit publiquement que je pensais qu'ils faisaient une erreur, mais j'étais très fermement convaincu que l'erreur tenait dans la manière dont ils entendaient justifier ce qu'ils allaient faire".
Bob Woodward explique que cette interview s'intègre dans un projet de livre et Gerald Ford avait clairement stipulé que ses propos pourraient être utilisés uniquement après sa mort.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com