La presse arabe dénonce une exécution “confessionnelle”





Le Quotidien-Agences
Plusieurs journaux arabes ont dénoncé hier une exécution "confessionnelle", au lendemain de la diffusion d'images choc d'une vidéo de la pendaison du président irakien.
Le journal saoudien Al-Watan, qui dénonce "le confessionnalisme imprégnant les arcanes du pouvoir" en Irak, demande au Premier ministre irakien Nouri al-Maliki d'"exécuter aussi la violence confessionnelle soutenue par-delà les frontières" de l'Irak, dans une allusion à l'Iran.
Des forces régionales "cherchent à profiter du chaos en Irak pour renforcer leur influence et peser dans leurs négociations stratégiques avec les Etats-Unis", poursuit Al-Watan, en référence explicite au programme nucléaire controversé de Téhéran.
De son côté, le quotidien saoudien Al-Jazira s'indigne que l'exécution ait eu lieu au premier jour de la fête musulmane d'al-Adha.
"Cette exécution fait fi des sentiments des musulmans, d'autant que plus de trois millions de fidèles étaient rassemblés dans les sanctuaires" pour le pèlerinage annuel à La Mecque, en Arabie Saoudite, dénonce le journal.
"Utiliser l'Aïd al-Adha de manière aussi vile ne rend pas service à l'Irak. Au contraire, cela accentue davantage le clivage ethnique et confessionnel", estime le quotidien.
"Penser que la pendaison de Saddam Hussein marque une nouvelle étape n'est peut-être pas faux", écrit pour sa part le quotidien saoudien Al-Riyadh, qui pronostique "un divorce sans retour entre chiîtes et sunnites" irakiens.
Titrant "l'Irak sur la guillotine", le quotidien Al-Charq du Qatar estime que "la pendaison de Saddam Hussein entre dans le cadre de la vengeance individuelle et confessionnelle".
"C'est une image qui n'honore pas le gouvernement du nouvel Irak", conclut Al-Charq.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com