Cité El Ferdaous : Le domicile d’un confrère volé





Le domicile de notre confrère au journal “Achourouk”, Mongi Khadhraoui a été dévalisé dans la nuit de lundi à mardi par des inconnus qui se sont emparés de plusieurs objets dont tous les vêtements du confrère, de son épouse et de sa fille.

Tunis-Le Quotidien
Ce vol a eu lieu aux alentours de deux heures du matin du côté de la cité El Ferdaous, un quartier plutôt calme et qui compte parmi ses habitants des magistrats, des avocats, des enseignants et des hauts cadres.
Toujours est-il que notre confrère avait interrompu son congé de l’Aïd et de fin d’année pour venir accomplir son devoir de journaliste après les derniers événements qui ont secoué le monde arabe avec l’exécution du président Saddam Husseïn. En consacrant ainsi toute cette journée du lundi à cet événement dramatiquement exceptionnel, notre confrère et sous l’effet de la fatigue ne s’est pas rendu compte de la présence des voleurs dans sa maison. Par ailleurs, les agents de la police judiciaire relevant du poste de la Cité Ettahrir ont procédé aux prélèvements des empreintes et surtout des restes de “vomissement”, ce qui laisse croire que les malfrats étaient ivres.
Espérons pour notre confrère que l’arrestation des voleurs ne saura tarder et que les objets volés seront récupérés.

H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com