Compétitivité : La Tunisie, n°1 Afrique / monde arabe





Le dernier rapport du World Economic Forum de Davos vient de souligner le bond de 7 places que la Tunisie a réussi d’une année à l’autre, passant ainsi de 37ème à 30ème dans le classement mondial qui compare les aptitudes de 125 pays en matière de compétitivité. Une performance qui place désormais notre pays en tête du podium arabo-africain.
Depuis l’année 2001, les divers rapports publiés par le WEF de Davos ont gagné de plus en plus de crédibilité auprès de la communauté internationale des affaires, particulièrement les investisseurs privés. De fait, ces rapports sont soumis chaque année à l’aréopage prestigieux de mille personnalités de stature internationale qui se réunissent dans ce petit coin de paradis enneigé à Davos (Suisse) pour débattre des grandes questions de marché et pour en anticiper les tendances.
Des économistes de renommée internationale (du gabarit de Jeffrey Sachs, John McArthur...) ont mis la main à la pâte de ces rapports et cela leur donne encore plus de crédit aux yeux des investisseurs.
Et c’est dans l’un de ces hot spots de la veille économique que la Tunisie vient de ponctuer sa réputation car, selon le «Global Competitiveness Report 2006-2007», notre pays ne se place pas seulement loin devant les pays arabes et africains (Emirats, Qatar, Koweït, Bahreïn, Maroc, Algérie, Egypte...) dans les critères de compétitivité. De fait, la Tunisie devance aussi plusieurs pays européens comme le Portugal, la Slovaquie, Malte, l’Italie, la Grèce... et même les géants qui font «peur» à tout le monde : la Chine, l’Inde, la Russie et le Brésil.
La Tunisie réalise ainsi des scores exceptionnels dans la gouvernance des dépenses du gouvernement, dans l’acquisition des produits TIC, dans la confiance de l’opinion publique en les hommes politiques, dans les délais compétitifs pour la réalisation de projets économiques...

Manoubi AKROUT
manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com