Washington aurait tenté de retarder l’exécution de Saddam





Le Quotidien — Agences
L'ambassadeur des Etats-Unis à Bagdad, Zalmay Khalilzad, a vainement demandé au Premier ministre irakien de repousser de deux semaines l'exécution de Saddam Hussein, pendu samedi dernier, a affirmé hier à Reuters un haut responsable irakien.
"Les Américains voulaient faire repousser l'exécution de quinze jours, ils ne voulaient pas que cela se fasse si vite", a précisé ce responsable qui a requis l'anonymat.
"Mais dans la journée (de vendredi) le bureau du Premier ministre a fourni tous les documents que réclamaient les Américains et ceux-ci ont changé d'avis quand ils ont vu que le Premier ministre était intraitable. Après, il n'y avait plus qu'à régler les détails."
L'ambassadeur américain demandait notamment à voir un décret signé du président Jalal Talabani autorisant l'exécution et l'arrêt de mort signé de la main du Premier ministre.
Finalement, il s'est laissé convaincre qu'un décret présidentiel n'était nullement nécessaire dans ce cas. Quant au Premier ministre, le chiite Nouri al Maliki, la télévision irakienne l'a montré signant à l'encre rouge l'arrêt de mort de l'ancien raïs sunnite.
L'ambassade des Etats-Unis s'est refusée à commenter ces informations.
Les forces américaines ont remis Saddam Hussein aux autorités irakiennes au dernier moment, juste avant l'exécution à l'aube samedi, après des négociations entre Maliki et des responsables américains, a-t-on précisé de sources gouvernementales irakiennes.
Aucun Américain n'était présent dans la salle où a eu lieu l'exécution, a souligné Askari.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com