Pomme de terre : Cap sur l’exportation





«Les perspectives de la saison de la pomme de terre 2006/2007» ont fait l’objet d’un atelier de travail organisé hier à Tunis par l’Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche (UTAP).

Tunis-TAP
M. Mabrouk El Bahri, président de l’UTAP, a souligné l’importance de concentrer davantage les efforts durant la prochaine période sur l’accroissement de la production de semences de pommes de terre qui ne couvre pas actuellement les besoins nationaux, en se basant sur les cartes agricoles.
Il a indiqué, par ailleurs, que la Tunisie importe 24,5 mille tonnes des semences de pommes de terre, relevant que la hausse des prix des semences importées durant cette saison constitue l’un des principaux défis auxquels fait face ce secteur en Tunisie, étant donné que le prix de la tonne de semences de pommes de terre va passer, selon les prévisions, de 900 dinars à 1100 dinars, ce qui va se répercuter sur le coût de production, soit près de 740 dinars par hectare.
Le président de l’UTAP a mis l’accent sur la nécessité de mettre en place des mécanismes réglementés et programmés par la profession, pour consolider la filière de la pomme de terre dans les différentes étapes de la production et de la commercialisation.
Il a exprimé, par ailleurs, son souhait de faire de l’année 2007 qui constitue l’année des contrats de production, celle du regroupement des agriculteurs au sein de structures professionnelles spécialisées (associations ou entreprises), l’objectif étant de faire face à la concurrence extérieure et de consolider l’exportation du produit.
Les intervenants ont souligné l’importance de développer les exportations de pommes de terre estimées à 8800 tonnes en 2006 contre 3510 tonnes en 2005, compte tenu de la hausse prévue de la demande de ce produit sur le marché européen qui connaît des difficultés climatiques, ce qui est de nature à prolonger la saison d’exportation sur des périodes plus longues de l’année.
A cet égard, la Tunisie espère porter ses exportations de pommes de terre à 17 mille tonnes et conquérir d’autres marchés.
Le programme qui s’étend sur trois ans, prévoit l’octroi d’encouragements pour l’utilisation de semences exportables et la subvention des eaux d’irrigation.
Les participations ont appelé à garantir la réussite de la saison actuelle et les conditions idoines pour assurer des prix à même de couvrir les coûts de production et de stockage et notamment la révision des prix fixés pour la production destinée au stockage stratégique et la révision des coûts de stockage ainsi que la poursuite du renforcement des exportations.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com