Libération





Le Quotidien-Agences
La commission israélienne des remises de peines a libéré hier Tali Fahima, une Israélienne condamnée pour ses contacts avec des activistes palestiniens après qu'elle a purgé environ les deux tiers de sa peine.
La femme de 30 ans s'est vu imposé toutefois des restrictions: elle ne pourra pas quitter Israël, elle est interdite d'entrer en contact avec des "agents étrangers" ou de se rendre dans les territoires palestiniens.
Encensée à l'extrême gauche comme une pacifiste, stigmatisée à l'extrême droite comme une traîtresse, l'Israélienne avait été condamnée en décembre 2005 à trois ans de prison.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com