Réforme de l’assurance-maladie : Les pharmaciens encore récalcitrants…





Les négociations entre la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) et le Syndicat des Pharmaciens d’officine devraient, en principe, reprendre mardi prochain afin de rapprocher les points de vue encore divergents.

Tunis-Le Quotidien
Depuis la signature des conventions sectorielles régissant les rapports entre la Caisse et trois catégories de prestataires de soins (médecins libéraux, biologistes, médecins dentistes), la réforme de l’assurance-maladie a pris une tournure sérieuse. Autant dire que c’est désormais la dernière ligne droite. Et c’est pour cette raison d’ailleurs que l’heure est aux ultimes réglages de la plus importante réforme du système de santé en Tunisie. La CNAM, qui gère les régimes actuels de couverture maladie, s’est en effet retroussée les manches pour parachever le chantier. Les négociations avec les pharmaciens d’officine et la Chambre syndicale des cliniques devrait reprendre à partir de mardi prochain. Et c’est là que le bât blesse. Le syndicat des pharmaciens d’officine est encore récalcitrant. D’autant plus que les délais de traitement des ordonnances s’annoncent très longs, étant donné que le pharmacien est obligé de consulter le tableau des médicaments remboursables -les taux de prise en charge allant de 40 à 100%- et les prix de référence.
La CNAM s’efforcera, selon des sources bien informées, de rassurer les pharmaciens en leur fournissant des logiciels spéciaux (banques de données interactives) qui raccourcissent les délais de traitement des ordonnances. Quant aux délais de remboursement, ils ne devraient pas dépasser d'après les mêmes sources les 15 jours.
En dépit des réserves émises par le syndicat des Médecins spécialistes libéraux, le Conseil National de l’Ordre des Médecins et l’UGTT sur les conventions sectorielles, l’entrée en vigueur du nouveau régime d’assurance-maladie est prévue pour le 1er juillet 2007.

W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com