Trois hommes et une femme impliqués dans une affaire de drogue





Le tribunal de grande instance de Tunis a examiné récemment une affaire de détention et de distribution de drogue dont les accusés sont quatre individus dont une femme.
Après la lecture du texte de l’accusation la cour, et à la demande des avocats de la défense, a décidé de reporter l’examen de cette affaire à une date ultérieure.

Tunis - Le Quotidien
Les quatre individus impliqués dans cette affaire doivent réellement avoir peur. Car les faits qui leur sont reprochés sont extrêmement graves. En effet, en 2005, ils ont été arrêtés suite à une longue enquête menée par les agents de la police judiciaire relevant du commissariat de Ben Arous.
Après avoir reçu des informations sur l’existence d’un trafic de stupéfiants dans une ville de la banlieue sud de la capitale, les auxiliaires de la justice ont entamé des investigations.
Il s’est avéré alors que plusieurs individus se sont organisés en une véritable bande s’adonnant à des activités douteuses liées à la drogue.
Les suspects ont été mis sous surveillance. Une tactique qui a apporté ses fruits puisque rapidement, les enquêteurs ont réussi à identifier un premier individu qui a été pris en flagrant délit de distribution de drogue.
Embarqué au poste l’homme âgé d’une quarantaine d’années a été interrogé. Il a déclaré qu’il ignorait que le sachet en plastique saisi au moment de son arrestation contenait de la drogue.
Il a prétendu qu’un ami l’a contacté pour lui demander s’il était de passage dans la ville de Hammam-Lif afin de remettre des affaires à un ami. Il a précisé, par ailleurs, qu’il rendait là un service à un de ses amis.
Seulement, les auxiliaires de la justice qui n’ont pas été trop convaincus par cette version ont poussé leur enquête jusqu’au bout réussissant, ainsi, à obtenir des aveux complets.
L’accusé s’est alors rétracté avouant avoir intégré une bande de malfaiteurs qui lui ont proposé de l’argent pour distribuer de la drogue auprès des toxicomanes de la région.
Dans la foulée, l’accusé a fourni aux auxiliaires de la justice les noms de ses complices.
Un mandat de recherche a été lancé et dans un laps de temps très court, les trois autres suspects sont tombés.
Coup de théâtre, les enquêteurs ont découvert qu’un femme fait partie de cette bande.
Soumis à un interrogatoire, les trois suspects sont passés aux aveux déclarant avoir fait la connaissance d’un individu originaire d’une ville de l’intérieur du pays.
L’homme leur a proposé de l’aider à distribuer une importante quantité de drogue importée illicitement d’un pays voisin.
Pensant qu’ils allaient gagner beaucoup d’argent, les deux accusés et la dame en question, ont accepté l’offre. Et depuis, les rencontres se sont multipliées et à chaque fois, ils étaient fournis en drogue par cet homme originaire de la ville de Gafsa.
Au passage les quatre dealers ont réussi à étoffer un important carnet d’adresse constitué de clients qui comptent parmi eux des femmes.
A vrai dire les auxiliaires de la justice soupçonnaient déjà l’existence d’un tel trafic d’autant que depuis quelques temps, un local commercial tenu par une femme a été mis sous surveillance.
L’enquête close, les quatre accusés ont été inculpés de détention et distribution de drogue.
Traduits récemment devant le tribunal de grande instance de Tunis, les quatre dealers ont pris connaissance du texte de l’accusation avant de voir la cour reporter l’examen de cette affaire à une date ultérieure et ce, à la demande des avocats de la défense.

H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com