Reprise demain du procès Anfal sans Saddam





Le Quotidien-Agences
Le procès des campagnes militaires Anfal, au cours desquelles 180.000 Kurdes ont été tués en Irak en 1987-1988 selon l'accusation, reprend demain à Bagdad, sans Saddam Hussein, pendu le 30 décembre dans le cadre d'un autre procès.
De nombreux membres de la communauté kurde, au premier rang desquels le président irakien Jalal Talabani, avaient estimé que Saddam Hussein ne devrait pas être exécuté avant la fin du procès Anfal.
"Il est important que cette exécution ne soit pas un prétexte pour ne pas dévoiler l'ampleur des crimes commis lors des opérations Anfal et à Halabja (...)", avait souligné le 30 décembre le président du Kurdistan autonome, Massoud Barzani.
Pour leur défense, les accusés expliquent que les campagnes Anfal au Kurdistan (nord) constituaient un exemple classique de lutte anti-guérilla, dans le cadre de la guerre Iran-Irak (1980-1988).
Le 7 novembre 2006, Saddam Hussein avait appelé Arabes et Kurdes à la "réconciliation", les invitant "à se pardonner et à se serrer la main".




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com