Après cinq jours d’affrontements : Calme précaire à Bagdad





• 3 GI’s tués

Le Quotidien-Agences
Un calme relatif est revenu hier dans le centre de Bagdad, où GI's et soldats irakiens ont mené une vaste opération contre des résistants sunnites.
Les combats ont cessé dans la nuit de mardi à mercredi à Haïfa, quartier en plein cœur de la capitale où des troupes irakiennes et américaines avaient lancé avant-hier à l'aube une vaste opération conjointe contre la résistance sunnite.
Des tirs sporadiques pouvaient encore être entendus dans la matinée, mais n'avaient rien de comparable avec les intenses affrontements de la veille, auxquels ont pris part près d'un millier de soldats irakiens et américains, avec le soutien d'un avion de chasse et d'hélicoptères d'attaque.
"21 personnes ont été arrêtées", a indiqué l'armée américaine, selon laquelle il n'y a pas de victime du côté des militaires irakiens et américains. Mardi soir, le ministère irakien de la Défense avait fait état de 50 hommes armés tués.
A moins de deux kilomètres de la Zone verte, ultra-protégée, Haïfa est un fief de la résistance sunnite. Le gouvernement irakien s'est dit "déterminé à nettoyer le quartier", devenu "un refuge de terroristes".
Par ailleurs, trois soldats américains sont été tués en Irak.
"Un soldat de la Task Force (Lightning), assigné à la 3e brigade, 1ère division de cavalerie, est mort mardi des suites de blessures reçues par un tir d'arme à feu, au cours d'une opération de combat dans la province de Diyala", a indiqué l'armée dans un communiqué.
«Un deuxième soldat de la 1er force expéditionnaire des Marines et un troisième de la 1er brigade sont mort dans la province, d’Al-Anbar», a ajouté l’armée dans un second communiqué.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com