Un marché… pieds dans l’eau !





A la banlieue sud de la Capitale, la pluie n’est pas toujours la bienvenue chez les citadins de la région. Les Hammam-Lifois en particulier souffrent le martyre chaque fois que le ciel ouvre ses vannes et ce, en raison du très mauvais état de la canalisation de l’ONAS incapable de contenir le flux des eaux pluviales qui finissent par prendre en otage les habitants de la localité et de ses communes limitrophes. Les services municipaux qui ne semblent pas trop préoccupés par la souffrance des habitants doivent au moins intervenir au niveau de certains établissements, tel le marché municipal de Hammam-Lif qui devient inaccessible après chaque précipitation qui, en dix minutes, inonde tout l’espace. Ceux qui s’aventurent pour y faire leurs courses un jour de grandes pluies doivent se préparer à une mission pas du tout agréable puisqu’il est quasi-impossible de s’en sortir les pieds secs.

H.G.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com