Le ministre de l’intérieur fait toute la lumière sur le groupe terroriste





Le groupe disposait de plans de situation d’ambassades et de noms de diplomates étrangers et des explosifs de fabrication artisanale

Tunis - TAP
Dans le cadre de la Conférence des cadres du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD), réuni hier matin à la Maison du Rassemblement à Tunis, M. Rafik Belhaj Kacem, membre du Bureau politique du RCD et ministre de l’Intérieur et du Développement local, a fait un exposé sur les récents événements qu’a connus le pays.
Dans son intervention, M. Rafik Belhaj Kacem a exprimé ses sentiments de reconnaissance et de considération au Président Zine El Abidine Ben Ali pour la sollicitude constante dont il entoure les forces de sécurité intérieure, et son souci de leur réunir les meilleures conditions dans l’accomplissement de leur mission, pour lutter contre la criminalité et faire face à tout ce qui est de nature à menacer les acquis et les réalisations de la Tunisie.
Le ministre de l’Intérieur et du Développement local a passé en revue les péripéties des derniers événements qui se sont déroulés dans le pays.
Il a précisé, dans ce contexte, qu’un groupe armé, composé de six éléments, dont un de nationalité mauritanienne, s’est introduit en Tunisie en passant par la frontière algérienne. L’identité et l’appartenance salafiste et terroriste de ces personnes, a-t-il indiqué, étaient connues des services de sécurité.
Les forces de l’ordre ont décidé, après l’entrée de ce groupe sur le territoire tunisien, d’organiser une filature pour identifier les membres restants, en Tunisie, leurs desseins et leurs liens éventuels avec d’autres personnes.
Le ministre a expliqué que cette filature a permis aux services de sécurité de découvrir que les membres du groupe ont été rejoints par 21 autres éléments lesquels étaient aussi connus et surveillés par les services de sécurité.
Les 27 membres du groupe se sont dispersés sur plusieurs endroits dans une zone située près de Grombalia. Dès que les services de sécurité furent assurés, sur la base des données et des informations dont ils disposaient, que le groupe était au complet et qu’il s’apprêtait à commettre des actes criminels, un siège a été établi autour de ces éléments, avec la collaboration des unités de l’armée nationale.
Le 23 décembre 2006, les force de sécurité ont décidé d’attaquer les positions du groupe. Les opérations ont pris fin définitivement le 3 janvier 2007.
Le ministre a précisé que 2 membres des unités de la sécurité ont trouvé la mort et trois autres ont été blessés en s’opposant à ce groupe terroriste.
Le ministre a ajouté que 12 éléments du groupe criminel ont été tués et les 15 restants ont été capturés.
Le ministre de l’Intérieur et du Développement local a expliqué que des plans de situation de certaines ambassades étrangères et des noms de diplomates étrangers résidant en Tunisie ont été découverts parmi les documents saisis, ainsi que des explosifs de fabrication artisanale.
Il a indiqué que les services de sécurité poursuivent les recherches et les investigations nécessaires, en coordination avec les services compétents dans les pays frères et amis.
En conclusion, le ministre de l’Intérieur et du Développement local a réaffirmé le souci des forces de sécurité de redoubler de vigilance et d’intervenir avec efficacité, pour protéger le pays contre toute forme de criminalité, d’extrémisme et de terrorisme, soulignant qu’aucun pays dans le monde n’est à l’abri de ces menaces.
Il a souligné que la vigilance doit être la devise de tous et le dénominateur commun de tous les Tunisiens et Tunisiennes dont et en premier lieu, les militants et les militantes du RCD qui doivent faire preuve d’une vigilance accrue et se tenir prêts, en permanence, à faire face à toutes les forces du mal, de l’extrémisme et du terrorisme, et à préserver les acquis et les réalisations accomplis par la Tunisie.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com