Formation professionnelle : La session de février, une étape cruciale !





Tunis-Le Quotidien
Le dispositif de la formation professionnelle mis, en 2006, sous la loupe de l’évaluation à travers l’organisation de la consultation sur les perspectives de son développement, est appelé à s’intégrer dans une démarche de qualité, de rentabilité, d’efficacité et d’interactivité avec le marché de l’emploi. La session de février 2007 s’annonce à cet égard comme une étape cruciale…
En Tunisie, la formation professionnelle s’est constituée une identité qui s’intègre dans le système éducatif. Le fonctionnement des établissements de formation s’est inscrit dans une démarche de mise à niveau visant à le mettre au diapason des mutations que connaît le marché de l’emploi. Le premier défi à relever dans ce sens est de le doter d'une image plus rayonnante capable de faire dissiper la réticence des jeunes à son égard.
Les consultations interrégionales organisées en 2006 et couronnées en décembre dernier à Tunis, par la conférence nationale, ont permis de définir le positionnement du secteur dans le système global de la formation en vue de le placer dans une démarche de développement basée sur la promotion des mécanismes de qualité, de la rentabilité, de l'efficacité et de l’interactivité de secteur avec le marché de l’emploi.
Nouvelle session et mêmes défis…
La session de février 2007 de la formation professionnelle sera en quelque sorte une étape transitoire dans cette démarche. On apprend dans ce cadre de sources informées au sein de l’Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle (ATFP), qu’une réflexion consacrée à la définition des priorités futures du domaine sera mise en œuvre à partir de cette première session de formation de l’année 2007.
Cette journée qui sera organisée la semaine prochaine à Sousse doit réunir les directeurs des différents centres de formation relevant de l’ATFP. Parmi les points qui devraient être évoqués lors de cette réunion, les spécialistes du secteur passeront en revue les handicaps qui empêchent le décollage de la formation professionnelle en Tunisie pour qu’elle apporte sa contribution dans la promotion de l’emploi et de mieux répondre aux nouvelles exigences des entreprises.
Il y a lieu de noter par ailleurs que l’ATFP a défini la capacité d’accueil globale pour la session de février 2007. Le nombre des stagiaires qu’on souhaite inscrire dans les établissements de formation appartenant à l’Agence a été fixé à 12474 répartis en fonction des différents types de diplômes.
Au total, 93 centres sont concernés par la session de février. Le nombre global d’établissements de l’ATFP, qui se renforce chaque année par de nouvelles créations, se situe actuellement aux alentours de 213 centres.

H. Ghédiri




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com