Les jeunes et le partenaire idéal : Les filles le veulent jaloux, instruit et bosseur, les garçons tablent sur la confiance





Chacun de nous tisse une image approximative de la personne avec qui il aimerait partager sa vie. Selon certains dires, les jeunes auraient une tendance à considérer beaucoup plus l’aspect matériel et physique. Ils se contenteraient d’un partenaire riche et beau. Ce constat est-il juste ? De quel genre de conjoint rêvent justement les jeunes?

Tunis-Le Quotidien
Les jeunes raffolent presque tous des beaux artistes. Il suffit que l’un de ces belles créatures passe à la télé pour qu’ils se mettent dans un état d’exaltation quasi euphorique. Ce comportement nous pousse à croire que la beauté est un premier critère de sélection chez les jeunes. En outre, grand nombre de jeunes filles donnent l’air d’être facilement charmées par ceux qui sentent la « fortune ». Les jeunes hommes à bord d’une caisse de rêve, auraient dans ce sens plus de chance de séduire qu’un jeune qui se déplace à pieds. La richesse et la beauté semblent maximiser les chances des jeunes auprès du sexe opposé. L’importance de l’aspect physique ou matériel nous mène à supposer que les jeunes attachent un grand intérêt aux apparences. D’ailleurs, par ces temps où la matière règne, il n’est pas du tout étonnant que les jeunes soient aussi éblouis par tout ce qui a trait au paraître. Toutefois, ce constat ne semble pas être aussi valable. Certains jeunes sont à cheval sur les principes. L’apparence n’a pas une aussi grande importance à leurs yeux. Bon nombre de jeunes aimeraient avoir un partenaire qui possède des qualités morales très hautes. Ce qui importe pour eux, c’est la richesse et la grandeur des acquis moraux et la beauté de l’âme. En revanche, d’autres jeunes se permettent de rêver d’un partenaire qui témoigne aussi bien d’une richesse morale que matérielle et jouit à la fois d’une beauté de l’âme et de la physionomie. Ils sont pourtant conscients que le parfait n’existe pas. Ils peuvent donc être tolérants sur certains points. Que cherchent justement les jeunes chez leurs futurs partenaires ?
Jihène, 19 ans, a une idée assez claire de l’homme idéal. Elle pense que l’homme qui peut la rendre heureuse doit tout d’abord avoir une belle âme et une bonne « dose » de qualités morales. « Partant du fait que le parfait n’existe pas, je dirai que l’homme de mes rêves doit tout d’abord être acceptable physiquement et il doit être issu d’une bonne famille. Et je veux dire par bonne famille, celle qui a su inculquer à ses enfants des valeurs sûres et des principes bien ancrés. En second lieu, il est très important que l’homme avec qui je partagerai ma vie soit ambitieux, persévérant, responsable, viril, consciencieux, fier et capable de me protéger et de cravacher dur pour que sa femme et ses enfants soient à l’abri du besoin. J’ai horreur des hommes qui acceptent que leurs épouses assument les responsabilités qu’ils sont censés assumer. Il doit aussi être d’un niveau intellectuel et social très proche ou supérieur au mien. Un homme vivra très mal son infériorité par rapport à son épouse et la relation a de très faibles chances de réussir. J’aime aussi qu’un homme soit jaloux et qu’il le montre avec ardeur et impétuosité. La jalousie est un signe d’amour et de virilité. Il faut également qu’il soit attentionné et qu’il maîtrise l’art de parler. Peu d’hommes savent parler aux femmes et je pense qu’un homme doit avoir un minimum de bagage qui le rend capable de charmer, de séduire et de fasciner sans qu’il ne soit pour autant un blablateur. En revanche, j’ai horreur des hommes frustres, maladroits et balourds qui n’ont aucune finesse. Il faut qu’il soit délicat et viril à la fois. Pour récapituler, je dirai que l’homme idéal à mes yeux est celui qui a un ensemble de qualités, de force et de courage qu’on ne peut attribuer qu’aux hommes, les vrais. Toutefois je serai comblée si par-dessus le marché, il aura un physique agréable et une situation financière acceptable », dit-elle.
Sabrine, 18 ans n’accorde pas non plus un intérêt particulier aux côtés physique et matériel. Toutefois, la jeune fille pense qu’il doit y avoir un SMIG. « Certes je ne rêve pas d’un adonis avec une immense fortune, mais je ne peux pas non plus imaginer ma vie à côté d’un homme vraiment pauvre ou ayant un physique répugnant. S’il n’est pas spécialement beau, il faut qu’il ait un certain charme qui le rend très acceptable à mes yeux. Le physique joue un certain rôle dans la mesure où c’est sur une base physique que l’on accepte ou non la personne à première vue. Il faut que je retrouve chez lui d’autres qualités qui sont à mon avis essentielles chez un homme. D’abord, il doit être issu d’une bonne famille, il doit gagner sa vie à la sueur de son front et ne jamais avoir, ne serait ce que la simple idée de vivre sur le compte des autres, même s’il s’agit de ses parents. Cela implique qu’il doit travailler et m’assurer ainsi qu’à nos enfants, une vie digne. Il doit être ambitieux, sacré bosseur, fonceur, courageux, débrouillard, très sincère, fidèle et très fier. Je tiens aussi qu’il ait un niveau intellectuel et social assez élevé pour que l’on soit sur la même longueur d’onde, je veux qu’il maîtrise l’art de rassurer une femme et de la protéger et qu’il me respecte. Je tiens à ce qu’il ne soit pas du tout violent que ce soit au niveau verbal ou physique. Je tiens absolument aussi que mon futur partenaire soit jaloux et même un peu rétrograde et qu’il le prouve à travers ses gestes et ses paroles » dit-elle.
Kaïs, 25 ans maîtrisard, pense que la beauté a son importance chez une fille même si elle s’avère être facultative chez l’homme. Toutefois, le jeune homme pense que la beauté doit être physique et morale. « Une fille idéale ne peut exister que dans les rêves. Si je vais laisser libre cours à mon imagination, j’imaginerai une femme plus que parfaite. Mais pour être plus réaliste, je préfère rêver d’une fille qui peut être réelle. Il est vrai que je tiens que ma future épouse soit jolie. Qu’elle soit brune ou blonde, ce n’est pas important, mais l’essentiel c’est qu’elle soit très acceptable et qu’elle dégage beaucoup de finesse. Je tiens également que son visage inspire la bonté et reflète une grande innocence. Je tiens à ce qu’elle soit de confiance, d’une bonne famille, correcte et instruite. Une femme idéale à mon sens, est celle sur qui tu peux compter, qui t’épaulera quelles que soient les conditions et qui saura comprendre et partager mes malheurs. J’aime les filles qui ont une nature bonne, qui ne sont pas très exigeantes et qui savent se faire respecter et me respecter. Mais si je vais définir cette femme idéale en un seul mot, je dirai que je rêve d’une fille qui saura gagner et préserver ma confiance », dit-il.
Fathi, 20 ans, dit qu’il veut rester raisonnable dans ses rêves. Le jeune homme espère croiser une fille qui a de très hautes qualités morales. « Je suis persuadé que toutes les filles issues d’une bonne famille et qui ont reçu une bonne éducation, sauront être bonnes à leur tour. Il faudrait donc primordialement que ma future partenaire soit issue d’une bonne famille, qu’elle ait beaucoup de sagesse, qu’elle soit instruite, gentille, bonne, modeste et surtout qu’elle soit de confiance, respectueuse et respectable. Je veux qu’elle ait aussi du caractère pour qu’elle ne se laisse pas marcher sur les pieds sans être insolente. Toutefois, si j’exige que cette femme ait et garde toutes ces qualités, il faut que je sois à mon tour également à la hauteur de mes promesses et que je ne la déçoive pas. Une femme maltraitée et trahie ne peut pas vivre heureuse et perdra toutes ses qualités et ses espérances. Donc, je pense que la réussite d’un couple doit passer par l’entente, l’équivalence et la confiance mutuelle. Si je suis exigeant envers l’autre, je dois l’être également envers moi-même», dit-il.

Abir CHEMLI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com