Israël envisage la libération de Barghouthi





Al Qods occupée-Agences
Le vice-ministre israélien de la Défense, Ephraïm Sneh envisage la libération de Marwan Barghouthi, le leader du Fatah en Cisjordanie, condamné à la prison à vie par un tribunal israélien pour implication dans des attentats, a rapporté lundi le quotidien Maariv.
"Barghouthi est le dirigeant le plus populaire au sein des Palestiniens et nous avons beaucoup aidé à cela", a déclaré Sneh en faisant allusion au procès du leader palestinien qui a eu un large écho dans les médias locaux et internationaux, rapporte le journal.
"(Sa libération) pose un problème légal mais nous devrons le résoudre", a-t-il souligné lors d'une allocution devant un forum d'officiers supérieurs de l'armée israélienne.
L'un des participants ayant interrogé le vice-ministre de la Défense sur le dirigeant palestinien susceptible de succéder au président Mahmoud Abbas une fois le retrait de la vie politique de ce dernier, un officier a lancé le nom de Marwan Barghouthi, rapporte le journal.
"Quelqu'un a répondu à ma place", a répliqué Sneh.
Il est revenu à la charge à la radio militaire en affirmant que "lorsque l'intérêt de l'Etat d'Israël sera que Barghouthi ne soit plus en prison, il ne le sera plus".
"Sa libération, aujourd'hui, n'est pas d'actualité", a-t-il souligné.
Plusieurs responsables israéliens ont publiquement envisagé une libération de Marwan Barghouthi, le dernier en date étant, début décembre, le ministre israélien de l'Environnement, Gideon Ezra.
"De toutes les façons une telle libération, comme celle d'autres détenus, n'est envisageable qu'après la libération du caporal Gilad Shalit", avait souligné Ezra, ancien ministre de la sécurité intérieure et membre du parti Kadima, du Premier ministre Ehud Olmert. Il faisait référence au soldat enlevé par un commando palestinien, le 25 juin en bordure de la Bande de Gaza.
Il a estimé qu'une libération de Barghouthi permettrait de renforcer le mouvement Fatah du président modéré Mahmoud Abbas face au mouvement islamiste radical Hamas, à la tête de l'actuel gouvernement palestinien.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com