Raffinerie de la Skhira : La concurrence s’intensifie entre « Qatar Petroleum » et « Petrofac »





A quelques semaines de sa finalisation, l’appel d’offres international relatif à la création d’une nouvelle raffinerie à la Skhira connaît une concurrence de plus en plus rude entre les deux candidats restés en course, à savoir, la compagnie britannique « Petrofac » et celle qatarie « Qatar Petroleum » (QP).

Tunis-Le Quotidien
Lancé au début de l’année dernière, l’appel d’offres international relatif à la sélection d’un partenaire pour la réalisation du projet d’une nouvelle raffinerie à la Skhira (gouvernorat de Sfax) est arrivé à ses dernières étapes avant le démarrage des travaux de la construction.
L’appel d’offres devrait être finalisé, en effet, vers la fin du mois courant alors que le démarrage des travaux de construction est prévu pour la fin du mois de juin 2007 ou au plus tard le mois de juillet prochain.
Après la préqualification, dans un premier temps, d’une short-list de candidats pour ce projet, la course s’est limitée à deux candidats, en l’occurrence «Petrofac » et « Qatar Petroleum », dont les offres sont jugées plus intéressantes. On croit savoir, ainsi, que le choix de la compagnie qui sera chargée de ce projet aura lieu dans les prochains jours.
La compagnie britannique « Petrofac » est, en effet, un fournisseur international des solutions d’équipements à la production de pétrole, de gaz et des industries de transformation, avec une enveloppe très diversifiée de clients internationaux englobant des compagnies de renommée internationale dans le secteur du pétrole.
L’activité de Petrofac est répartie sur trois divisions, à savoir la division ingénierie et construction, la division des opérations de services et celle des ressources. La compagnie dispose d’une expérience de plus de 25 ans avec une centaine de projets réalisés un peu partout dans le monde.
Le groupe britannique dispose, également, d’un réseau de près de 14 bureaux basés dans le monde entier, alors que son activité est concentrée sur quatre régions stratégiques notamment les Emirats Arabes Unis ( Sharjah), l’Inde ( Mombai), l’Ecosse ( Aberdeen) et l’Angleterre (Woking). Petrofac emploie aujourd’hui près de 8000 personnes dans ses différents sites de production et bureaux régionaux.
De son coté, la compagnie qatarie « QP » est l’une des plus importantes compagnies de la région du Golfe opérant essentiellement dans cette région mais aussi dans d’autres régions en particulier en Afrique et en Asie. Qatar Petroleum est totalement détenue par l’Etat du Qatar.
Un de ces deux compagnies internationales sera, donc, chargée de réaliser le projet de la raffinerie de la Skhira dont le coût de l’investissement est estimé à près de 2 milliards de dinars.
Ce projet consiste en la construction d’une raffinerie de pétrole avec toutes ses composantes, unités de traitement et de raffinage, bâtiments, magasins…, et avec une capacité de production journalière de 120 mille barils par jour.
Pour l’approvisionnement en pétrole brut et autres matières premières, la compagnie sélectionnée sera libre de s’approvisionner auprès des fournisseurs de son choix en Tunisie ou à l’étranger.
La compagnie sera libre également à distribuer et vendre tous les produits de la raffinerie que ce soit sur le marché local ou également sur celui international.

Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com