Exécution de Saddam : Un acte de vengeance, selon Bush





Le Quotidien-Agences
Le président américain George W. Bush a estimé que l'exécution de l'ancien président irakien Saddam Hussein semblait un "acte de vengeance" confessionnelle qui rend plus difficile de mettre un terme à la violence qui ravage l'Irak.
Bush a déclaré sur la chaîne publique PBS que la pendaison de l'ancien président a "renforcé les doutes" sur le Premier ministre irakien Nouri Al-Maliki et a démontré clairement que son gouvernement "manque encore d'une certaine maturité".
Le président américain a indiqué qu'il était "satisfait" du déroulement des procès de Saddam Hussein et de ses deux proches, exécutés ce week-end, mais a ajouté que le gouvernement irakien "a été maladroit" dans la gestion des circonstances de la pendaison de l'ancien président, le 30 décembre.
"Quand est venu le moment de l'exécuter, cela semblait constituer un acte de vengeance, faisant passer un message contradictoire auprès du peuple américain et de l'opinion publique internationale", a-t-il déclaré.
"Et cela démontre que c'est un gouvernement (le gouvernment Maliki) qui doit encore atteindre une certaine maturité", a ajouté Bush.
"L'exécution de Saddam, toutefois, était un moment important car elle a fermé un chapitre terrible et a donné au gouvernement une chance d'aller de l'avant", a-t-il ajouté.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com