Chambre des députés : La Centrale de réservation touristique, le métro de Sfax, le Pont de Bizerte et l’ADSL en débat… !





Les députés ont poursuivi hier les débats du budget de l’Etat pour l’année 2007 à travers l’examen du rapport de la septième commission relatif aux budgets des Ministères de l’Equipement, de l’Habitat et du Développement du Territoire, du Tourisme, des Technologies de la Communication et du Transport.

Tunis-Le Quotidien
Le débat au cours de cette séance a été marqué par un nombre important des interventions. Environ soixante-dix interventions ont été en effet enregistrées. Les interrogations des députés ont porté sur diverses questions relatives aux différentes stratégies et plans de développement programmés pour la période à venir par les ministères concernés.
Dans le domaine de l’équipement, le député Saïd Attahar Lassoued s’est interrogé sur les projets du Ministère de l’Equipement, de l’Habitat et du Développement du Territoire pour ce qui est de la ville de Bizerte. Il a fait remarquer dans ce sens que le pont mobile de la ville est dépassé par les événements et qu’il est devenu très urgent de le remplacer par une nouvelle structure qui répond aux nouvelles exigences du trafic maritime et routier.
Toujours dans le chapitre de l’infrastructure, le député Abderrazak Edhay a évoqué la tendance de nombreux entrepreneurs privés à ne pas respecter les normes de la qualité dans la réalisation des projets d’infrastructure notamment les routes. Il a appelé le ministère de tutelle à mettre en œuvre des mécanismes de contrôle plus stricts dans ce sens. Quant au député Mouldi Saïdi, il a mis l’accent sur la nécessité d’équilibrer les efforts d’investissements entre les régions. Il a dépêché, dans ce même cadre, le ministère à débloquer les fonds nécessaires, pour la réalisation de certains projets programmés dans le cadre du dixième plan de développement. Le député Younès Abrougui s’est interrogé, quant à lui, sur les perspectives de restructuration de la route nationale n°5 afin qu’elle puisse s’adapter à l’évolution très accrue de la circulation entre la capitale et les régions du Nord-Ouest du pays. Il a proposé de transformer la route en question en une autoroute.

Les interventions des députés portant sur l’activité du ministère du Tourisme ont été axées essentiellement sur les stratégies adoptées dans le but de promouvoir le tourisme intérieur ainsi que les actions à mettre en œuvre pour développer la compétitivité de la destination Tunisie à l’étranger. L’intervention de Mme Saloua Tarz Atya a porté sur la nécessité de mettre sur pieds de nouveaux plans de promotion destinés à attirer une catégorie de touristes haut de gamme pour redorer le blason de la destination de notre pays dans le monde. « Il est temps de mettre fin au bradage des prix qui véhicule une mauvaise image de notre pays » fait t-elle remarquer. Dans le même contexte, le député Sahbi Almi Soltani a indiqué qu’il faut réfléchir sur les mécanismes à mettre en œuvre pour promouvoir les stations touristiques de la Tunisie conformément aux exigences du tourisme à la carte. Le député Abdelkader Haddad, a souligné par ailleurs que la croissance du nombre des pays desservis par la flotte d’ouvrir de TUNISAIR notamment les nouvelles destinations du Golfe arabe et en Asie va offrir de nouvelles perspectives pour le tourisme tunisien. Le député estime que cela pose dans le même temps de nouveaux défis quant aux stratégies adéquates à mettre en place pour percer dans ces nouveaux marchés.
S’agissant du tourisme intérieur, le député Kamel Boujbel a rappelé la nécessité de développer les budgets consacrés à la promotion publicitaire du tourisme national. Pour ce qui est du marché intérieur, le député a indiqué que la création d’une Centrale de réservation visant à stimuler le tourisme intérieur depuis l’année dernière a besoin d’une promotion accentuée et continue pour vulgariser ce mécanisme auprès d’un plus grand nombre de citoyens.
Les interventions des députés relatives au domaine du transport ont porté sur divers points. M. Mouldi Saïdi a souligné, à propos du transport aérien intérieur, qu’il est urgent de renouveler le parc de TUNINTER qui comprend des avions ne répondant plus aux normes de sécurité dans le domaine du transport aérien telles que définies à l’échelle internationale.
Pour ce qui est de la question de la pollution engendrée par le transport, M. Mongi Khammassi, s’est interrogé sur les actions mises en œuvre par le ministère du Transport dans la perspective du développement des moyens de transport propres.
Le député Abdeljaouad Mgaïeth a indiqué par ailleurs qu’il est devenu indispensable de faire les études nécessaires pour la réalisation d’un projet de métro léger dans la ville de Sfax.
Mme Saïda Agrebi, quant à elle, s’est interrogée sur la stratégie du Ministère des Technologies de la Communication pour ce qui est du développement de l’accès aux différentes formes de réseaux de transmission des données, notamment l’ADSL.

H. GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com