Tunis Il surprend sa femme avec son amant et la violente en pleine rue





Tunis - Le Quotidien
La foule qui s’est rapidement rassemblée, ignorait que le désolant spectacle est en réalité un véritable drame social qui a commencé, il y a bien longtemps de cela. L’homme qui agressait la dame n’est en effet autre qu’un époux touché dans son honneur. Ce jour-là, il venait d’avoir la preuve de sa trahison...
Les automobilistes peinaient déjà à progresser en ce lundi 27 novembre 2006. L’avenue de la liberté, l’une des grandes artères de la capitale, se transforme tous les jours et à partir de dix-huit heures en un véritable enfer pour les usagers de la route. Il faut mettre parfois jusqu’à trente minutes pour se dégager de l’embouteillage. Et voilà qu’au même moment, une grande foule s’est rassemblée sans qu’on sache la cause compliquant davantage la situation et rendant la circulation plus difficile.
Curiosité oblige, les passants se rapprochaient pour comprendre les raisons de ce rassemblement. Et avant même d’accéder aux lieux du spectacle, on pouvait distinguer facilement les cris et les pleurs d’une dame qui, à chaque fois, qu’elle tentait de se lever, recevait un ou deux coups qui la remettaient par terre. Un homme, complètement déchaîné n’arrêtait pas d’asséner des coups de poings et de pieds à une malheureuse dame dont le visage était déjà couvert de sang au point que la foule a eu pitié d’elle.
Ce désolant spectacle n’avait du reste aucune chance de prendre fin. L’homme était décidé à pousser les choses à leurs extrêmes à telle enseigne qu’il menaçait tout un chacun voulant intervenir pour sauver la femme.
Il faut dire que rapidement, on a compris pourquoi cet homme était aussi violent. En écoutant bien ses propos adressés à l’égard de la dame et qui accompagnaient les coups, on avait pratiquement eu vent des dessous de cette affaire.
L’homme n’était autre qu’un époux qui ce jour-là avait surpris sa femme en compagnie d’un autre homme et ce dans un café situé en plein centre-ville de la capitale. Toujours est-il que ce drame ne date pas de ce jour-là. Le mari soupçonnait déjà sa douce moitié d’avoir quitté le droit chemin. Femme au foyer, celle-ci s’est mise depuis quelque temps à abandonner ses devoirs conjugaux quittant le foyer conjugal quand bon lui semble. Sur sa lancée, elle s’est faite un nouveau look optant pour des habits extravagants.
A vrai dire le peu de moyens dont disposait le couple ne pouvait en aucun cas permettre à l’épouse de mener la belle vie. Il fallait donc savoir qui l’entretenait. Ce fut là le début des doutes lesquels n’ont pas tardé à se transformer en des soupçons. Ainsi, le mari s’est fait sa petite idée et pour la prouver, il n’a pas hésité à mener sa petite enquête en soumettant sa femme à une surveillance très rapprochée.
Le mari est allé jusqu’à prendre un congé de son travail pour s’occuper de sa douce moitié, qui ignorait apparemment qu’elle était surveillée. Au départ, il n’avait rien remarqué qui puisse confirmer ses doutes sauf peut-être, ces longues heures passées dans les cafés de Tunis avec des filles assez étranges.
Seulement, il fallait patienter juste un peu pour avoir la preuve irréfutable de la trahison de sa femme.
Lundi dernier, il l’a poursuivie dans un café situé au niveau de l’avenue de la liberté où il l’a surprise en tête à tête avec son amant.
Quelques propos injurieux échangés et puis la rencontre dégénère donnant lieu à une véritable correction qu’a failli tourner au drame. Heureusement que des agents de l’ordre sont intervenus pour mettre fin à ce désolant spectacle et embarquer les deux époux au poste.

H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com