J.S.K. : Promesses…





Conscients que toute série qui se prolonge s’approche immanquablement de sa fin, les joueurs de la JSK ont fini par briser le signe indien et retrouver le sourire en empochant 4 points en deux matches disputés sous la houlette de Othman Cheheïbi (un nul à Kasserine et un succès face à l’EMM). Deux résultats qui pourraient être annonciateurs de lendemains meilleurs pour la JSK. En optant pour le rajeunissement de l’effectif, les Kairouanais entendent entamer un nouveau cycle: infuser un sang nouveau, permettre aux jeunes formés au club de s’aguerrir tout en essayant de trouver l’équation idéale pour faire cet amalgame de jeunes et moins jeunes et réussir la transition. D’ailleurs, la formation présentée dimanche dernier et qui comptait sept joueurs issus des catégories des jeunes de la JSK, a dévoilé les intentions du staff technique et la nouvelle option décrétée par le club depuis l’avènement de Othman Cheheïbi.

Arbitrage hésitant
Si les protagonistes des deux clubs n’ont pas répondu à l’attente du public surtout en 1ère mi-temps en livrant une véritable parodie de football, avant d’enregistrer un léger mieux en 2ème période, notamment du côté des Kairouanais, l’arbitre, lui, a carrément raté sa sortie. Hésitant et mal secondé par ses assistants, il n’a pas eu la réussite escomptée. Il refusa un but des plus réguliers à la JSK et se montra trop “tendre” avec les Mahdois, auteurs d’un comportement anti-sportif puisque leur protestation fut aussi violence qu’injustifiée lorsqu’il valida à juste titre d’ailleurs l’unique but de la partie. En fin de compte, l’arbitre a eu du mal à imposer sa loi et son autorité. Dommage!

Hichem NSIR




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com