Irak : Treize soldats américains tués en deux jours





Annan évoque une situation "pire qu'une guerre civile"

Le bilan des pertes américaines continue de s'alourdir en Irak, avec neuf soldats tués pendant le week-end, alors que le secrétaire général des Nations unies Kofi Annan, a estimé que l'Irak connaissait une situation "pire qu'une guerre civile".

Le Quotidien-Agences
Neuf militaires américains ont été tués durant le week-end en Irak, au cours d'une série d'attaques, a annoncé l'armée américaine dans plusieurs communiqués.
Avant-hier, deux soldats du quartier général de la 1e force expéditionnaire des Marines et un Marine assigné au 5e Régiment de combat sont morts des suites de leurs blessures, reçues "lors d'une action ennemie", dans la province d'al-Anbar.
Dans cette même province, foyer de la résistance sunnite dans l'ouest de l'Irak, deux soldats assignés au 13e commandement expéditionnaire logistique ont été tués dans l'explosion d'une bombe artisanale lors d'une patrouille samedi.
"Un soldat est mort samedi des suites de ses blessures reçues lors de l'explosion d'une bombe artisanale au passage de son véhicule, près de Taji", à 40 km au nord de Bagdad, a également indiqué l'armée.
Un soldat a été tué au combat dimanche à Bagdad, a déclaré l'armée, sans autre précision.
Deux soldats de la Task Force "Lightning" assignés à la 3e brigade, 1e division de cavalerie ont été tués et deux blessés dimanche dans l'explosion d'une bombe au passage de leur véhicule, au nord de Bagdad.
Par ailleurs, l'armée a annoncé que le pilote d'un F-16 qui s'était écrasé le 27 novembre au nord-ouest de Bagdad et dont le corps n'avait pas été retrouvé sur les lieux du crash, était officiellement considéré comme décédé.
L'armée a précisé qu'elle considérait le pilote comme mort après une analyse ADN des restes humains retrouvés sur les lieux du crash.
Hier encore, un hélicoptère américain transportant 16 personnes s'est écrasé dans un lac dans l'ouest de l'Irak, faisant un mort et trois disparus, a indiqué hier l'armée américaine dans un communiqué.
"Un hélicoptère CH-46 du corps des Marines s'est abîmé dans un lac dans la province d'al-Anbar, dans l'ouest de l'Irak, avec 16 personnes à son bord, passagers et équipage compris", a annoncé l'armée.

Une stratégie à revoir
Ces pertes interviennent alors que l'armée américaine doit revoir sa stratégie en Irak, en proie à des violences meurtrières plus de trois ans et demi après l'invasion de mars 2003.
"Ce que font actuellement les forces américaines en Irak ne fonctionne pas assez bien ou assez rapidement", a écrit le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld, qui recommande un "ajustement majeur" en Irak, peu avant sa démission après la défaite électorale des républicains.
Rumsfeld préconise un redéploiement massif des unités américaines, une accélération de l'entraînement des forces de sécurité irakiennes et le soutien des chefs de guerre irakiens par le versement d'argent américain, "comme le faisait Saddam Hussein".
Mercredi, le Groupe d'études sur l'Irak, présidé par l'ancien secrétaire d'Etat James Baker, doit remettre au président américain son rapport très attendu, qui suggérerait le retrait de l'essentiel des troupes de combat d'ici au début 2008.

Guerre civile
Analyasant la situation en Irak, le secrétaire général des Nations unies Kofi Annan, annoncait que l'Irak connaissait une situation "pire qu'une guerre civile".
"Etant donné le niveau de violence, le nombre de personnes tuées et l'amertume et la façon dont les forces s'organisent les unes contre les autres, il y a quelques années, lorsque nous avons eu le conflit au Liban et ailleurs, nous qualifions cela de guerre civile", a expliqué Annan, dans un entretien diffusé hier sur BBC World. En Irak, "c'est encore pire", a-t-il ajouté.
Dimanche, une trentaine d'Irakiens ont été tués dans des attaques, tandis que les corps de 50 personnes tuées par balles ont été découverts à Bagdad. Annan a aussi lancé l'idée d'une conférence internationale sur l'Irak, rejetée par le président irakien Jalal Talabani et Hakim.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com