Courte audience au procès de Saddam, ajourné au 18 décembre





Le Quotidien-Agences
Le procès de Saddam Hussein devant le Haut tribunal pénal irakien a brièvement repris hier à Bagdad, avant d'être ajourné au bout d'une heure et demie au 18 décembre, après l'audition de deux témoins de l'accusation.
La 29e audience s'est ouverte avec retard, après une alerte causée par l'attitude d'un chien renifleur d'explosifs, qui a provoqué la fermeture momentanée des accès de la Zone verte fortifiée, où se trouvent les institutions irakiennes, les ambassades américaine et britannique et le Haut tribunal pénal.
Deux témoins de l'accusation ont ensuite été brièvement entendus, de manière anonyme, avant que le procès ne soit ajourné au 18 décembre après une heure trente d'audience.
Les deux témoins sont d'anciens médecins qui soignaient les Peshmerga (combattants kurdes).
L'ancien homme fort de l'Irak a été condamné à mort le 5 novembre dans le cadre d'un premier procès.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com