Lutte contre le cancer: Vers la mise en place des soins palliatifs ambulatoires





La 6ème journée nationale de la douleur et des soins palliatifs tenue hier à Tunis a été l’occasion pour les spécialistes de réfléchir et d’échanger les idées pour l’amélioration de la vie quotidienne des patients. On parle déjà de la mise en place de soins palliatifs ambulatoires.

Tunis - Le Quotidien
«Le temps à vivre»: tel est le thème débattu au cours de cette manifestation par l’Association tunisienne de la lutte contre le cancer. C’est un thème qui symbolise l’objectif très noble à même de permettre à ceux qui souffrent de cette grave maladie de poursuivre leur vie paisiblement et de la terminer dignement.
La rencontre qui a connu la participation d’éminents spécialistes français et tunisiens a permis l’échange d’idées et d’expériences sur les soins palliatifs.
Le Dr Henda Raïs, professeur agrégée, a présenté les résultats d’une enquête plutôt technique sur les soins palliatifs et qui a permis de connaître et de définir les besoins des patients en la matière.
Au cours d’un entretien accordé à notre journal en marge de cette manifestation, le Dr Raïs a affirmé que l’objectif de l’Association consiste à améliorer le traitement antalgique et d’offrir aux divers patients la possibilité et les moyens de prendre en charge leurs maladies notamment en atténuant les douleurs.
«L’Association réfléchit sérieusement sur la mise en place d’un système de soins palliatifs à domicile pour éviter aux patients gravement malades les déplacements inutiles et leur améliorer la qualité de la vie», dit-elle.
Cette maladie concerne une marge importante de la population. En effet, selon les statistiques officielles, 10.000 cas sont détectés chaque année. Près de 25% de ces maladies sont déjà au stade de la métastase, ce qui nécessite l’attribution de soins bien spécifiques.

Lotfi TOUATI

_______________________

Ouverture en 2008 de la première clinique privée pour le traitement du cancer

Tunis-Le Quotidien
On croit savoir qu’une première clinique privée en Tunisie spécialisée dans le traitement des maladies du cancer serait ouverte au cours du deuxième semestre de l’année 2008.
Il s’agit d’un projet grandiose lancé par Dr. Monia Malek Zghal avec une enveloppe d’investissement avoisinant les 11 millions de dinars, et qui vise en premier lieu à mettre à la disposition des patients une structure spécialisée totalement dans le traitement du cancer.
Il vise également à atténuer la pression exercée sur le seul établissement public réservé au traitement de cette maladie à Tunis, à savoir, l’hôpital Salah Azaïez, compte tenu de la multiplication du nombre des malades ces dernières années.
Cette nouvelle clinique privée, sise au quartier Ennasr, sera équipée par les derniers équipements et matériels nécessaires pour le traitement de cette maladie, dont certains seront utilisés pour la première fois en Tunisie.
Selon sa première responsable, les services fournis par cette nouvelle clinique seront concernés par les interventions de la nouvelle Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM).
Le projets cible les malades de Tunisie, de Libye et d’Algérie ainsi que de certains pays européens notamment l’Allemagne et la Grande Bretagne.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com