Abdelwaheb Abdallah : «Les relations diplomatiques avec le Qatar n’ont jamais été rompues»





Le Bardo-TAP
Dans ses réponses, avant-hier soir, aux interventions des conseillers, M. Abdelwaheb Abdallah, ministre des Affaires étrangères, a exprimé les sentiments de fierté pour la bonne renommée et l’image rayonnante dont bénéficie la Tunisie, grâce aux choix judicieux et aux orientations avant-gardistes du Président Zine El Abidine Ben Ali, unique choix pour le présent et l’avenir. Il a souligné, dans ce sens, que cette réalité constitue l’un des facteurs qui incitent tous les Tunisiens à exhorter le Chef de l’Etat à poursuivre la marche réussie du pays en 2009.
Il a expliqué que la politique étrangère de la Tunisie se base sur des constantes et des choix tracés par le Président de la République, et axés sur l’attachement aux principes de liberté, de sécurité, de paix, de justice, de respect de la souveraineté, de non-ingérence dans les affaires des autres pays et de modération. Ces orientations s’articulent également autour de l’impératif de diffuser ces valeurs et d’appeler à l’établissement de nouvelles relations internationales marquées par la solidarité entre les nations et les peuples, le respect de la légalité internationale et le dialogue entre les cultures, les civilisations et les religions.
Le ministre a par ailleurs mis l’accent sur la dynamique positive au niveau des relations bilatérale exemplaires avec les pays du Maghreb, et qui se reflètent à travers les réunions des commissions mixtes supérieures des pays maghrébins, afin de consolider le partenariat et la complémentarité, dans les divers domaines.
Concernant les relations avec l’Etat du Qatar, le ministre a affirmé que les relations diplomatiques avec ce pays n’ont jamais été rompues, rappelant la visite de fraternité et d’amitié effectuée en Tunisie, le 22 novembre 2006, par l’Emir de l’Etat du Qatar, en Tunisie, et sa rencontre avec le Président Zine El Abidine Ben Ali, ainsi que l’envoi, par la suite, d’un émissaire spécial du Chef de l’Etat, porteur d’un message à l’Emir de l’Etat du Qatar.
Il a, en outre, rappelé les raisons de la fermeture de l’ambassade qui est le résultat des agissements de la chaîne satellitaire Al-Jazira, dans le détournement de la vérité, l’incitation aux troubles et l’appel à la dissidence,rappelant que ces pratiques n’ont aucun rapport avec la liberté d’expression consacrée par la Tunisie, dans le texte et la pratique.
Il a, d’autre part, souligné que la colonie tunisienne au Qatar bénéficie toujours d’un encadrement constant et que l’ambassade de Tunisie à Manama a été chargée de veiller à ses intérêts.
Le ministre des Affaires étrangères a, par ailleurs, souligné le ferme engagement de la Tunisie à renforcer l’action arabe commune, consolider la solidarité interarabe et l’unité des rangs et des positions concernant les causes arabes essentielles.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com