C.A. : Leadership à consolider





Il n’y a pas mieux que de se retremper dans la compétition, qui retrouve son rythme régulier, pour oublier certaines déceptions. Dans le camp clubiste on a pourtant jeté la parenthèse Al Kadissia aux oubliettes pour ne plus s’intéresser désormais qu’au championnat dont on aborde la phase cruciale avant la trêve.

Les Clubistes n’ont plus pour objectif que de conserver leur leadership et décrocher ainsi, pour commencer, le titre honorifique de champion d’automne. Un titre symbolique, certes, mais qui n’en représente pas moins un stimulant pour la suite de la compétition.
Toujours est-il que le staff technique a profité de ces quelques jours de répit, qui ont suivi l’intermède coupe arabe, afin de peaufiner certains automatismes et apporter quelques réglages à la «machine» rouge et blanc qui prend de temps à autre un coup de froid.
Aussi, après le repos de trois jours accordé aux joueurs aux lendemains de la rencontre les opposant à Kadissia, Bertrand Marchand a repris le travail à raison de deux séances quotidiennes au cours des deux premiers jours, avant d’alléger le programme pour permettre au groupe de souffler et préparer dans les meilleures conditions et avec tout le sérieux requis la confrontation de tout à l’heure face à l’ESHS.
A l’exception de Sellami, le technicien français dispose par ailleurs de tout son effectif et aura pour ainsi dire l’embarras du choix quant à la formation à aligner cet après-midi pour donner la réplique aux Sahéliens réputés pour leur solidité.
Comme c’est le cas depuis quelque temps, Marchand n’aura de souci que pour la compartiment offensif, où Foued Bouguerra n’arrive toujours pas à convaincre malgré ses indéniables qualités techniques. Sans parler de Moussa Poukong et Zouheir Dhaouadi trop irréguliers, pour leur part.
Or, le staff technique clubiste serait condamné à composer avec ces éléments, d’autant que ni Ghariani, ni Ameur, encore moins Aouichaoui ne sont parvenus à s’imposer.
Quant aux deux autres secteurs, il n’y aura manifestement pas de changement, bien que Walid Hichri se soit montré digne de confiance lorsqu’il a été titularisé.
Reste à savoir si Marchand n’opterait pas pour un entrejeu renforcé par Dhaouadi pour jouer avec une attaque à trois têtes.

Formation probable
Boumnijel, Souissi, Gharzoul, Njanka, Zaalani, Yahia, Ouertani, Dhaouadi, Ghariani, Bouguerra, Poukong.

Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com