Chérif Alaoui victime de quatre coups de couteau





Dimanche 10 décembre 2006 ... l’horloge affichait 21 heures 12 minutes. Le téléphone portable de Mme Rym Alaoui sonna. A l’autre bout du fil, son époux, le célèbre chanteur Chérif Alaoui, d’une voix gémissante lui annonça qu’il venait d’être agressé.
On lui a asséné quatre coups de couteau.
Mme Rym donna immédiatement l’alerte et Chérif fut sauvé in extremis d’une mort certaine ...

Tunis - Le Quotidien
Admis dans un état critique à l’hôpital Habib Thameur à Tunis, Chérif Alaoui quitta le service de la chirurgie générale lundi matin aux alentours de 11 heures. Dans les couloirs de l’hôpital, ses sœurs, ses frères et sa femme n’arrivaient toujours pas à réaliser ce qui s’est passé.
En revanche, les agents de la police judiciaire relevant du commissariat de Ben Arous s’activaient dans tous les sens ne négligeant aucune piste pour élucider le mystère qui entoure cette agression dont seule Mme Rym, l’épouse de Chérif Alaoui, était en mesure de donner quelques éclaircissements.
Notre interlocutrice nous a déclaré que, comme tous les dimanches, elle s’est rendue en compagnie de sa fille et de la femme de ménage chez sa mère qui habite le quartier d’El Menzah.
En revanche son mari est parti au Kram où il gère un centre d’aérobic. Chérif Alaoui passa toute la journée du dimanche et ne quitta le centre qu’aux alentours de dix neuf heures. D’ailleurs, il reçoit un premier appel de sa femme qui l’informa qu’elle allait rentrer au domicile conjugal sis à El Mourouj 3 (Gouvernorat de Ben Arous).
Entre-temps, Chérif décida de faire un petit saut dans son café situé au niveau de la rue Charles De Gaulle à Tunis.
Il y resta un peu plus d’une heure avant d’appeler sa femme pour lui dire qu’il allait rentrer. Cet appel eut lieu aux alentours de vingt heures cinquante minutes.
A cet instant, Mme Rym, sa fille et la femme de ménage étaient déjà en route pour rentrer également chez elles.
Et voilà que son téléphone portable avait encore une fois sonné. A l’autre bout du fil, son mari lui annonça d’une voix gémissante qu’il venait d’être agressé. En effet, alors qu’il s’apprêtait à ouvrir la porte de sa maison, deux individus qui se trouvaient à l’intérieur de son domicile l’ont attaqué avant de lui asséner plusieurs coups de couteau et prendre la fuite.
Mme Rym donna immédiatement l’alerte. Elle informa les voisins et son beau-frère. Le temps qu’elle arrive à El Mourouj, Chérif Alaoui a été déjà transporté à l’hôpital Habib Thameur à Tunis.
Il a subi une intervention chirurgicale et s’en est sorti avec une trentaine de points de suture dus essentiellement aux quatre blessures au niveau de son ventre et à sa main droite.
Il quitta l’hôpital le lendemain sans que personne ne soit en mesure d’apporter une explication logique à cet incident.
Des sources sûres relevant des agents de la police judiciaire de Ben Arous chargés de l’enquête, nous ont déclaré qu’aucun élément n’est encore disponible pour élucider le mystère qui entoure toute cette affaire.

Habib MISSAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com