Tokyo, une ville conjuguée au pluriel





Tokyo est certainement l’une des plus puissantes villes de l’Asie . Une métropole qui résonne très fort sur le plan économique au niveau international. C’est sur cette terre que les gratte-ciel côtoient harmonieusement les maisons traditionnelles traduisant le raffinement des Japonais qui restent foncièrement attachés à leur identité tout en regardant vers l’avenir!

* De notre envoyée spéciale au Japon : Imen Abderrahmani

Le Japon- Le Quotidien
La nouvelle capitale du pays du Soleil Levant ne dort pas et ne se fatigue jamais. Tokyo est plus qu’une ville. Elle est l’âme qui reflète les valeurs du vécu des Japonais. Après douze heures de vol reliant la ville des lumières, Paris, à la capitale nipponne, le Japon s’est dessiné comme un joli rêve. C’est le temps des grandes découvertes…sur une terre qui a su surpasser ses peines et ses douleurs de l’après deux guerres mondiales pour se projeter dans l’avenir. Loin des manuels scolaires et des leçons relatant les facteurs de réussite de ce pays lointain qu’on a appris par cœur et qui nous ont marqué, la réalité se veut très différente…Tout au long de la route menant de Narita-airport à la zone Shimbashi, au cœur de Tokyo, on admirait ces voitures qui roulaient tranquillement ; une belle symphonie du silence régnait. Sur les doux souffles du vent, les arbres et les rosiers plantés sur les trottoirs dansaient, doucement et finement, souhaitant aux visiteurs de Tokyo la bienvenue. Un souhait qui se lit à travers les petits sourires qui se dessinaient sur les lèvres et dans les yeux des Japonais qu’on croisait ça et là. Tokyo est une vraie ruche d’abeilles. Matin ou soir, cette métropole est en mouvement continu…une fourmilière où tout marche avec précision. Dès les premières heures du matin, des vagues humaines déferlent tout autour des différentes stations qui ponctuent cette ville, facilitant les déplacements des Japonais vers les préfectures voisines. Grâce à ces stations qui cernent Tokyo et ces trains très « ponctuels » qui se croisent comme des serpents, cette capitale doit son succès économique. Rapides et propres, les trains japonais sont toujours à l’heure…les petits retards d’une minute ou de deux qui surviennent - et qui sont d’ailleurs rares- sont toujours annoncés. A chaque ligne, une destination bien précise et une ligne d’accès bien déterminée où tout est réglé automatiquement pour éviter les bousculades et surtout le gaspillage de temps. Au Japon, on ne cherche pas à « tuer le temps », au contraire, on le sacralise. Pour faire le tour de Tokyo et de ses périphéries les plus animées comme Ginza, réputé pour ses grandes et élégantes vitrines, Shibuya, ce quartier très chic et branché ou d’autres coins de la capitale tels que Shinjuku, Ikebukuro…vous n’avez qu’à prendre le train ou le métro.

Des soirées express !
A Tokyo, on ne peut jamais s’ennuyer même le soir. Une vie nocturne qui a ses propres normes se dessine marquant le vécu de cette capitale. Un vrai régal pour les yeux et pour les âmes surtout le soir quand les arbres, les rosiers et les statuettes qui ornent les rues éclatent de mille et une lumières. Les soirées de Tokyo sont très animées et bien arrosées…Quittant leurs bureaux après une longue journée de travail assidu, les Japonais sont toujours prêts toujours à faire la fête ; une façon d’évacuer le stress et de sortir des ambiances sérieuses des bureaux. Des rires d’ici et de là se font entendre à travers les discussions animées de ces groupes mixtes qui ont choisi de partager le dîner dans un petit restaurant bar avant de renter. Du côté de la station Shimbashi, et dans cette place où une locomotive d’un ancien train a été exposée comme un témoigage sur l’histoire du mouvement ferroviaire, les lumières jaillissent des boutiques, des restaurants et des espaces d’animation transformant la nuit de Tokyo en plein jour. De jeunes guitaristes se plantent chaque soir du côté de l’espace réservé pour les fumeurs, dans cette station, mettant plus de gaieté aux soirées surtout ces derniers jours où les Japonais se préparent pour fêter Noël ; une décoration spéciale traduisant le goût raffiné et la douceur des Nippons a donné à cette ville de la vie. Avec un rythme express mené durant vingt quatre heures, Tokyo séduit ses visiteurs et ses habitants qui ne trouvent aucune difficulté pour intégrer ce « fast » circuit et partager avec les Japonais ce plaisir de se balader dans les rues même à une heure tardive de la soirée. Les horloges ornant les murs des gratte-ciel et les branches de quelques arbres sonnent minuit mais les Japonais ne semblent pas encore prêts à mettre fin à cette ambiance joviale…Une heure après ou plus, ces amateurs des balades nocturnes prennent le chemin du retour. « Oyasumi-nasai », répétent les Japonais avec musicalité souhaitant à leurs amis et à tous ceux qui ont partagé avec eux ces belles ambiances, une bonne nuit, même si la nouvelle journée vient de naître et que des nouvelles vagues de fonctionnaires ont déjà pris leur chemin vers les lieux de leur travail. Sérieux, ils rentrent pour quelques heures de repos avant d’affronter une nouvelle journée de dur labeur.

I.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com