Intox ou info? Al-Qaïda au Liban





Un groupuscule palestinien proche du réseau terroriste Al-Qaïda, qui se fait appeler Fatah-Al-Islam, a infiltré récemment au Liban 150 combattants arabes venus d'Irak, a déclaré hier le chef du Fatah au Liban, Sultan Aboul Aynaïn.

Le Quotidien-Agences
"Ces 150 combattants venus d'Irak ont été infiltrés dans les camps de réfugiés palestiniens du Liban, sans que les autorités syriennes", dont le pays est frontalier du Liban, "ne le sachent", a affirmé le représentant du Fatah.
Selon Aboul Aynaïn, cette infiltration a été organisée par Abou Khaled Al-Amli, l'un des chefs d'un autre groupuscule palestinien, le Fatah-Intifada, qui a fait scission du Fatah en 1983 et est basé en Syrie.
Il a ajouté qu'Al-Amli "a été arrêté il y a 48 heures par les autorités syriennes avec dix de ses partisans".
"Le groupuscule Fatah-Al-Islam est une organisation intégriste à l'idéologie proche d'Al-Qaïda et financée par le mouvement de Ben Laden", a-t-il ajouté.
Le quotidien français Le Monde avait de son côté fait état d'un "document confidentiel" adressé au siège de l'ONU "par un haut fonctionnaire de l'organisation déployé dans la région", révélant l'existence au Liban d'un "commando d'une cinquantaine de militants affiliés à Al-Qaïda" dont l'objectif serait d'assassiner 36 personnalités anti-syriennes.
Le commando, formé de militants ayant combattu en Irak et infiltrés au Liban via la Syrie, serait installé dans un camp de réfugiés palestiniens du nord du Liban, selon le journal.
Selon Aboul Aynaïm, la présence du Fatah-Al-Islam a été révélée après un récent "affrontement armé dans le camp de réfugiés palestiniens de Nahr Al-Bared", situé dans le nord du Liban à proximité de la frontière syrienne.
"Toutes les organisations palestiniennes présentes au Liban se sont mises d'accord pour éradiquer le Fatah-Al-Islam par tous les moyens", a averti Aboul Aynaïn.
Ce dirigeant palestinien a précisé avoir rencontré le chef du parti chiîte Hezbollah au Liban sud, Nabil Qaouk, pour lui fournir ces informations.
Un représentant de l'OLP au Liban, Khaled Aref, avait fin novembre annoncé l'arrivée au Liban d'un groupe de 200 islamistes armés qui avaient fait scission du Fatah-Intifada sous le nom de Fatah Al-Islam et s'étaient installés dans le camp de Nahr Al-Bared.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com