Maison de la culture Ibn Khaldoun : L’art de la réhabilitation





La Maison de la culture Ibn Khaldoun abrite depuis avant hier une exposition des produits et des œuvres d’art des détenus. Cette exposition organisée à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des droits de l’homme se poursuit jusqu’au 16 décembre.

Inaugurée avant hier par le ministre de la Justice et des droits de l’homme, M. Bechir Tekkari, cette exposition donne un clin d’œil sur les œuvres d’art d’une haute valeur artistique qui dénote de la créativité et du talent des détenus. Rien qu’en jetant un regard de très près sur les tableaux, le visiteur est surtout séduit par l'authenticité des œuvres. «Un paysage du désert», «Voyage du Sahara», «Souvenirs», «L’oasis», la «Jehfa», «Le voyageur», la «Badia», «Une bédouine», tels sont quelques uns des cinquante tableaux exposés et qui touchent à toutes les tendances artistiques. Dans ces œuvres, un accent particulier a été mis sur la couleur bleue, le rose, le vert...
Les sujets traités nous font plonger au cœur du patrimoine arabe et surtout, du mode de vie d’antan. On peut y déceler des citoyens des campagnes en plein mouvement. Un cordonnier, des fleurs, une femme bédouine qui prépare le couscous, des dunes du désert, la ville arabe, des objets d’artisanat, telles sont, entre autres, les images qu’on peut voir dans ces tableaux. Ces œuvres font voyager dans les dédales d’un passé bédouin où activités traditionnelles au quotidien revivifient le cachet de la Tunisie profonde.
Il y a lieu de noter que les cinquante tableaux exposés sont tous des œuvres concoctées pour cette exposition qui est déjà à sa quatrième édition. Les œuvres touchant à tous les genres. Parmi les techniques utilisées pour ces activités on cite, notamment, la peinture sur voie, la peinture sur verre, la gravure sur bois, le fer forgé, entre autres.
Il y a lieu de rappeler que l’exposition entre dans le cadre d’une série d’activités culturelles ayant pour objectif d’encourager la créativité artistique des détenus. Organisée à l’initiative de la Direction générale des services pénitentiaires et de la réhabilitation, cette exposition se tient pour la deuxième fois à la Maison de la culture Ibn Khaldoun. En 2005 et en 2006, c’est le Centre culturel et sportif d’El Menzah VI qui avait accueilli cette même exposition.

Ousmane WAGUE




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com