La Marsa Un ressortissant algérien tué par deux frangins et une complice





Tunis - Le Quotidien
Les agents de la brigade criminelle ont achevé leur enquête relative au meurtre du ressortissant algérien ayant eu lieu le 26 juillet 2006 au niveau d’un bois situé à quelques encablures de la ville de La Marsa.
Les trois suspects arrêtés dans le cadre de cette enquête ont avoué un à un les faits. Il s’agit de deux frères et une autre ressortissante algérienne qui ont participé au meurtre de ce jeune homme âgé de 25 ans.
Il est à rappeler que cette affaire a éclaté suite à la découverte par un berger du cadavre de la victime gisant dans une mare de sang.
Le berger a donné immédiatement l’alerte. Des agents de l’ordre accompagnés d’un juge d’instruction se sont déplacés sur les lieux où ils ont constaté le meurtre.
Après quoi, une enquête a été ouverte, laquelle a abouti à l’arrestation de trois suspects. Deux frères et une troisième complice ont reconnu les faits. Interrogés, ils ont déclaré que la victime leur a promis de multiplier par dix n’importe quelle somme d’argent et ce, en utilisant un produit “magique”.
C’est alors que l’un des deux frères avait remis la somme de dix mille euros à la victime qui depuis n’a plus donné signe de vie.
Après plusieurs jours de recherche, l’escroc a été intercepté au niveau du quartier populaire Ibn Khaldoun alors qu’il circulait à bord d’une voiture de location.
Il fut ainsi arrêté par les deux frangins qui l’ont sommé de se diriger vers la ville de La Marsa.
Entre-temps, le trio a fait une petite escale pour acheter de la bière et remplir un bidon d’essence.
Arrivés au niveau d’un bois situé à mi-chemin entre Tunis et La Marsa, les deux frères ont sommé le ressortissant algérien de s’arrêter. A partir de cet instant la victime allait subir un interrogatoire musclé avant qu’il ne reçoive plusieurs coups de couteau. Son corps fut alors abandonné et les deux meurtriers se sont dirigés ensuite vers le domicile de leur troisième complice qui n’est autre qu’une ressortissante algérienne où ils se sont lavés. Le trio fut arrêté le lendemain.
Interrogés, ils ont reconnu les faits avant d’être écroués en attendant d’être traduits en justice.

H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com