Assassinat de Farhat Hached : Les syndicalistes appellent la France à «dévérouiller» ses archives





Animés par un devoir de mémoire envers le fondateur de la première centrale syndicale maghrébine et arabe, de nombreux délégués ont lancé un appel aux autorités françaises pour faire la lumière sur l’assassinat de Farhat Hached. Ce dossier «dort» toujours dans les archives militaires françaises en dépit des efforts louables de certains ONG tunisiennes dont notamment la Fédération des Tunisiens citoyens des deux rives (FTCR). Raison pour laquelle certains intervenants ont été favorables à un «forcing» tel un «sit-in» devant l’ambassade de France en Tunisie afin de sommer les autorités hexagonales à déverrouiller ses archives comme elles l’ont fait sur le dossier du Marocain Mehdi Ben Barka.
Farhat Hachd a été assassiné, rappelons-le, le 5 décembre 1954 à Radès par les sbires de la «Main rouge» une organisation terroriste proche des autorités coloniales françaises en raison de son engagement dans la lutte nationale.

W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com