Mouton de l’Aïd : Abondance de l’offre et frilosité du consommateur





Pour le plus grand bonheur des citoyens, le suivi minutieux du marché du bétail par les structures officielles a permis de stabiliser les prix du mouton de l’Aïd El Kébir

Tunis-Le Quotidien
Au ministère du commerce et de l’artisanat toutes les mesures ont été d’ores et déjà prises dans le cadre du programme d’intervention destiné à la régulation de l’offre et à la rationalisation des prix du marché des ovins à l’approche de l’Aïd El Idha. M. Ali Gharbi, directeur du département de la concurrence et des enquêtes économiques du ministère du Commerce, s’est attaché hier à affirmer, lors du point de presse qu’il a donné hier que l’offre disponible jusqu’ici au niveau des principales régions de production est assez satisfaisante et les prix sont grosso modo abordables. Le responsable du ministère a souligné par ailleurs que la demande est encore timide ce qui ne permet pas de constituer une idée définitive sur la tendance générale du marché. A propos des prix proposé jusqu’à hier au niveau des zones de production et dans les marchés des ovins, le responsable a indiqué que les prix ont tendance à se situer actuellement dans une fourchette oscillant entre 120d et 320d, et ce selon une répartition sur trois catégories de poids. « Les petits agneaux de moins de 40 kg sont proposés actuellement à des prix qui varient entre 120d et 190d. Pour la catégorie dont le poids varie entre 40 et 60 kg, les prix oscillent entre 200d et 260d. Quant aux ovins pesant plus de 60 kg, nous avons pu définir un intervalle de prix se situant entre 270 et 320 dinars », devait-t-il préciser.
En ce qui concerne les mesures d’intervention mises en œuvre par le ministère du Commerce, il convient de rappeler qu’il a été décidé de fixer des prix de référence qui seront appliqués à partir de vendredi 22 décembre au niveau de 4 points de vente à la pesée situés dans le Grand Tunis et ce respectivement à El Mourouj, à El Ouardia (Société Ellouhoum), l’Ariana et La Manouba. Les prix références sont fixés comme suit : 5d, 300 le kg pour les moutons qui pèsent plus de 40kg contre 5d500 pour les moins lourds. «Mieux encore et pour inciter encore plus les gens à rallier ces points de vente organisée, le ministère a choisi de faire davantage en portant les prix proposés au niveau du point de vente situé au siège de la Société Ellouhoum au dessous de la barre de 5d200 pour la première catégorie d’ovins et 5d400 pour la seconde », affirme M. Ali Gharbi.
Il faut noter que les services relatifs au Ministère de l’Agriculture et des Ressources Hydrauliques ont estimé que les éleveurs ont été capables de fournir près de 910 mille têtes d’ovins pour subvenir aux besoins du marché à l’occasion de l’Aïd El Idha. Ce cheptel est constitué à 70% d’ovins dont le poids est au dessous de 40 kg, soit 637 mille têtes.
Afin de maintenir la stabilité de l’offre et alléger la pression sur la production locale, le ministère a par ailleurs eu recours à l’importation de la viande ovine réfrigérée à partir de l’Irlande. 3000 carcasses doivent en effet renforcer l’offre disponible au niveau du circuit des bouchers. «Un millier de carcasses seront injectées sur le marché à partir de la semaine prochaine alors que les 2000 restants de la commande vont être distribués au cours de la semaine qui précède l’Aïd », précise le même responsable.
A l’heure actuelle, comme on l’a fait remarquer du côté du ministère du commerce, on est toujours loin de voir les consommateurs affluer vers les points de vente et les marchés au bétail, mais cela n’a pas empêché les services de contrôle de réussir déjà un très joli coup de filet en écartant 37 maquignons qui tentaient de perturber la stabilité du marché.

Hassen GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com