Elections en Iran : Environ 60% de participation, Rafsandjani en tête





Environ 60% des 46,5 millions d'électeurs iraniens ont participé aux élections de vendredi, selon les autorités, alors que des estimations non officielles font état d'un succès de l'ex-président Akbar Hachémi Rafsandjani à Téhéran pour l'Assemblée des experts.

"Il semble que 60% des électeurs ont participé à l'élection pour l'Assemblée des experts", a déclaré hier Abas-Ali Kadkhodaïe, porte-parole du Conseil des gardiens de la Constitution, chargé de superviser les élections, cité par l'agence Mehr.
L'Assemblée des experts, composée de 86 membres, élue tous les huit ans, est chargée de choisir, superviser et éventuellement démettre le guide suprême, actuellement l'ayatollah Ali Khamenei.
"Quelque 17 millions de bulletins ont été dépouillés et nous prévoyons qu'il y aura au total 26 millions de bulletins", a ajouté Kadkhodaïe. "Le taux de participation aux élections pour l'Assemblée des experts a été sans précédent", a affirmé pour sa part le ministre de l'Intérieur Mostapha Pour-Mohammadi.
Lors de la précédente élection pour l'Assemblée des experts en 1998, la participation avait été de 42,5%. Cette fois, la tenue de cette élection, en même temps que les municipales, a favorisé la participation des électeurs.
Les résultats pour l'Assemblée des experts devraient être donnés plus rapidement que ceux pour les conseils municipaux, en raison du nombre élevé des candidats pour ce dernier scrutin. Les électeurs devaient élire plus de 113.000 conseillers municipaux et locaux sur plus de 235.000 candidats.
Selon les agences de presse Fars et Mehr, proches des conservateurs, Rafsandjani, un conservateur pragmatique, arrive en tête des candidats pour l'élection à l'Assemblée des experts.
Selon Fars, Rafsandjani est en tête du vote dans la capitale, où il devance largement l'ultraconservateur Mohammad Taghi Mesbah Yazdi, considéré comme le mentor du président Mahmoud Ahmadinejad.
Dans un geste symbolique, Rafsandjani et l'ancien président réformateur Mohammad Khatami ont voté ensemble à la mosquée Jamaran, où le fondateur de la République islamique, l'imam Khomeiny, faisait ses discours. La plupart des journaux réformateurs publiaient hier en une cette photo symbolique qui souligne l'alliance politique contre les ultraconservateurs.
"Sans tenir compte des résultats, l'un des acquis de cette élection a été la coalition des réformateurs", affirme le quotidien réformateur Ayandeh-No.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com