S.T. – E.O.G.K. (1 – 3) : L’effet Yaâcoubi ?





Les supporters stadistes ont eu raison d’appréhender le déplacement à Hammam-Lif, là où le S.T a accueilli une E.O.G.K qui peut s’enorgueillir d’être la nouvelle bête noire du S.T.

Pourtant, avant le rendez-vous de dimanche dernier, les Stadistes se trouvaient dans une position plus confortable et on les annonçait même favoris. Sur le terrain, ce n’était point le cas et ce sont les poulains de Kaïs Yaâcoubi qui ont contrôlé presque la totalité du match, d’autant plus qu’ils n’ont pas beaucoup tardé pour ouvrir la marque par Maâmeri qui avoue lui-même que ce but a facilité la tâche des siens: «Au moment où le S.T était en période d’observation, nous l’avons surpris en débutant très fort et le premier but nous a fait comprendre que l’adversaire était prenable». Les Stadistes étaient alors condamnés à avancer, mais leur compartiment offensif n’a pas été très actif, surtout que Khemir, l’une des révélations de cette première phase du championnat, a été une nouvelle fois mis sur le banc par un Robertinho qui continue à faire très mauvais usage du potentiel dont il dispose.
Le S.T a tenté de réagir par la suite, mais il arrivait rarement à créer le danger et il a fallu attendre l’ultime minute de cette première mi-temps pour les voir égaliser par Edson sur penalty.

Un George révolté !
La reprise fut très pénible pour un S.T mal disposé sur le terrain puisque les attaquants de l’E.O.G.K ont multiplié les assauts et ont pu facilement mener la vie dure à Haj Kacem, Zaïri, Toniato et surtout Boulaâbi, malmené sur le flanc droit de la défense par l’inusable Papa George. Dans une telle situation, ce sont les récupérateurs qui souffrent le plus et Korbi, qui s’est beaucoup battu, a eu le malheur d’écoper un second carton jaune à la suite d’un tacle inutile. La suite fut une formalité pour l’E.O.G.K qui, grâce à deux penalties indiscutables, a assuré une victoire méritée et Ajmi, le spécialiste, n’a pas beaucoup tremblé avant d’exécuter les deux coups de réparation: «Après avoir marqué le premier penalty, de belle manière, j’étais plus décontracté au second. C’est une question de confiance et lorsque le coach m’a invité à tirer une seconde fois, ceci m’a procuré plus de confiance et je suis heureux d’avoir contribué au succès des miens».
Après le match, la déception était énorme dans le camp stadiste. Wissem Naouali, le malheureux keeper stadiste ne voulait pas dramatiser , mais il n’était pas content de la prestation de ses coéquipiers: «Encore une fois, nous avons raté notre match. La défense a beaucoup flotté face à une attaque adverse très habile. Cela fait quatre journées qu’on ne gagne plus et nous sommes tenus à réagir au plus vite. Il faut tourner la page de ce match décevant et bien préparer notre prochain rendez-vous contre l’E.S.Hammam-Sousse».
En somme, les coéquipiers de Hamed ont mérité leur succès et semblent sur la bonne voie après deux victoires consécutives. Par contre, beaucoup de choses sont à revoir au S.T car l’équipe dispose d’un bon potentiel qui ne demande qu’à être bien exploité.

Formations

ST: Naouali, Boulaâbi, Haj Kacem, Zaïri, Toniato, Korbi, Mabrouki (Cherni), Edson, Touniche (Jedidi), Denisio, Akrout (Dhahri).
E.O.G.K: Jeridi, Foundou, Ajmi, Hammami, Ben Chaâbane, Gharbi, Mejboura (Ben Salem), Mhadhebi, Hamed (Cardoso), Maâmeri (Mejri), George.

Kamel ZAIEM

_______________________

Un homme dans le match
George : un énorme bagage

Après avoir débuté sur le côté droit, Papa George a préféré se déplacer sur l’autre flanc où il a pu faire tout ce qu’il voulait face à un Boulaâbi totalement désemparé. Auteur d’un récital qui a régalé le public, George a offert du «caviar» à ses coéquipiers et a été un véritable poison pour la défense stadiste.
Après un début de saison laborieux, cet attaquant est en train d’effectuer un réveil qui ne manquera pas de propulser l’E.O.G.K en avant.

K.Z.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com