En marge de E.S.Z. – E.S.H.S. : Nul au goût amer





Le public venu en bon nombre soutenir son équipe, n’était pas satisfait du rendement des camarades de Nebhani. On s’attendait à une entrée en force des joueurs zarzissiens mais en vain. Certes tout le monde affirme que le staff technique a du pain sur la planche puisqu’actuellement l’ESZ n’a pas d’équipe au sens propre du mot. L’absence de plusieurs éléments de base a beaucoup influé sur le rendement du groupe. Quand à la partie elle-même, elle était d’un niveau médiocre indigne de deux équipes censées d’appartenir à la ligue professionnelle I.
Le jeu fut la plupart de temps concentré au milieu du terrain et les deux formations parvinrent difficilement à asseoir leur jeu et ce sont les visiteurs qui menacèrent de temps à autre l’arrière garde zarzissienne (seul compartiment qui était présent physiquement et moralement) par l’intermédiaire de M’baye (15’) et Frigui (17’). La riposte des locaux fut lente à se manifester.
A la reprise, les locaux, encouragés par leur public, semblent plus actifs surtout après la rentrée de Belhaj à la place de Slama qui a inquiété la défense sahélienne bien regroupée autour du gardien Amouri, surtout à la 60’ et 80’ lorsque Amdouni qui a pris la place du marocain Sedki (blessé) n’arrive pas à tromper le gardien de ESHS alors qu’il était en bonne position pour concrétiser. La fin de la rencontre aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre.
L’ESHS au prix de beaucoup de volonté et surtout de rigueur défensive a réalisé l’objectif cherché à savoir le match nul. Et c’est sur le score de parité que la rencontre s’est achevé malgré les contestations après le penalty non sifflé par l’arbitre Ben Naceur au cours du temps additionnel. Ce résultat a satisfait apparemment Ben Sassi et déplaît au coach Bechikha.

Saad DRINE




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com