Mme Fatma Bouhejba Ben Salah, présidente de la section ODC du Bardo : «Les services après-vente posent problème»





Depuis deux ans, la section de l’Organisation de Défense du Consommateur du Bardo a réussi à régler un certain nombre de litiges survenus entre les clients et les commerçants. Cette jeune section rencontre cependant quelques difficultés liées à l’absence de local et à l’incompréhension des citoyens. Mme Fatma Bouhejba Ben Salah, présidente de la section répond à nos questions à ce sujet.

Quel bilan faites-vous de l’activité de la section de l’ODC au Bardo après deux ans d’activités?
Durant cette courte période, nous avons pu régler à l’amiable un certain nombre de litiges survenus entre des consommateurs, des commerçants et des artisans. Nous avons organisé parallèlement à nos activités un atelier de sensibilisation sur la meilleure manière de maîtriser la consommation de l’eau. Nous avons à cette occasion proposé des concours destinés aux jeunes pour la réalisation du meilleur dessin à ce propos. Des cadeaux ont été offerts par la SONEDE. C’était pour nous une réussite.

Quels sont les domaines de vos interventions?
Les problèmes sont généralement axés sur des questions se rapportant aux garanties. Comme vous le savez, les services d’après-vente de plusieurs commerçants ne sont pas structurés. Nous avons eu également à régler des litiges survenus entre des réparateurs et des techniciens. Les protagonistes se rejettent généralement les responsabilités. Nous avons réussi à rapprocher les points de vue à plusieurs reprises et nous en sommes satisfaits.

Quelles sont les difficultés rencontrées par les jeunes sections de l’ODC ?
Le contact avec le public est parfois sujet à des incompréhensions mutuelles. Le citoyen fait souvent preuve d’empressement et manifeste une grande impatience. Nous avons également un problème de local que nous essayons de résoudre. Il est vrai que la délégation du Bardo nous a ouvert ses portes et ne ménage aucun effort pour nous aider à accomplir notre tâche dans les meilleures conditions.

Quelles sont vos actions pour la prochaine période?
Nous projetons d’organiser en marge de notre activité principale des rencontres de sensibilisation avec les consommateurs de notre localité pour vulgariser certaines questions et les aider à mieux appréhender les litiges. Nous allons également poursuivre notre action pour les sensibiliser sur l’importante question de la maîtrise de l’énergie.

Quel appel lanceriez-vous aux citoyens de la localité pour garantir le maximum de réussite de vos actions?
Je leur demande tout simplement de faire preuve de souplesse et de compréhension à notre égard. Nous menons une action de volontariat à leur profit. Notre but n’est autre que de leur rendre la vie facile et d’éviter que des questions simples ne finissent devant les tribunaux.

Entretien réalisé par
Lotfi TOUATI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com