La Ligue arabe s’alarme : La situation est grave à Bagdad





Le Quotidien-Agences
Les violences confessionnelles entre chiîtes et sunnites ont atteint un niveau "sans précédent" à Bagdad et dans sa région, a déclaré hier l'ambassadeur de la Ligue arabe en Irak, Moukhtar Lamani.
"Selon nos informations, les violences confessionnelles ont atteint un niveau sans précédent à Bagdad et dans la province voisine de Diyala nord-est de la capitale", s'est alarmé Lamani.
"A titre d'exemple, seulement pour la semaine dernière dans ces deux régions, il y a eu 250 assassinats politiques", a-t-il précisé.
Parmi ceux-ci figurent cinq chefs de tribus de Diyala, tués après avoir participé les 16 et 17 décembre à Bagdad à la conférence de réconciliation nationale organisée par le Premier ministre Nouri al-Maliki.
Sur le plan politique, la Ligue arabe mène actuellement des consultations pour organiser une rencontre entre l'ambassadeur américain en Irak, Zalmay Khalilzad, et le chef du Comité des oulémas musulmans, Hareth al-Dhari (actuellement réfugié à l'étranger et poursuivi par la justice irakienne pour incitation à la violence confessionnelle), a déclaré Lamani.
Acteur politique majeur, le Comité des oulémas (sunnite) est accusé d'avoir des liens avec les groupes insurgés. Il avait boycotté la conférence de réconciliation nationale le week-end dernier.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com