E.S.S. : Maintenir le cap !





La réussite époustouflante enregistrée devant le CSS dimanche dernier a mis l’équipe et son entourage dans de très beaux draps.

Cette réussite a eu la vertu de rasséréner tout le beau monde étoilé chassant au passage le doute qui allait à un moment s’installer dans les rangs de l’équipe et son environnement. A Bizerte, ce sera une autre paire de manches. Il ne sera pas aisé pour les Etoilés d’obtenir la même performance devant une équipe cabiste en mal de points et qui doit amorcer l’opération sauvetage immédiatement avant que les choses ne se gâtent. Les Etoilés savent à quoi s’en tenir à l’occasion de ce déplacement périlleux. Faire attention à tout instant et évoluer sur sa vraie valeur, tel est le mot d’ordre de l’équipe sahélienne qui s’interdira de perdre le nord à Bizerte. Pour réussir, les Etoilés ont à maintes reprises été sensibilisés pour ne pas tomber dans la facilité ou l’autosuffisance. Faouzi Benzarti en fin connaisseur des aléas du football n’a pas cessé la semaine durant de mettre en garde ses joueurs pour que la concentration sur le sujet et l’application sur le terrain soient totales.

Frej suspendu
L’entraîneur sahélien pourra compter sur l’ensemble de son effectif hormis le latéral droit Saber Frej qui a écopé d’un troisième carton jaune suspensif.
Le poste devenu vacant pourra être occupé par Radhouane Felhi ou Anis Nasri qui demeurent en ballottage même si un léger avantage penche plutôt vers Felhi plus prompt sur l’homme et plus vif dans le repli défensif. Sur un autre plan, celui de l’attaque, le départ du Nigérian Emeka Opara pose problème en attendant le recrutement d’un autre étranger qui ferait oublier Opara. Le jeune Aymen Soltani tient pour le moment la corde pour être d’entrée titularisé. Un attaquant qui promet mais manquant d’expérience. Une réussite éventuelle dans ce match à Bizerte pourrait lui donner des ailes et le mettre sur les traces de son prédécesseur.
Pour le reste, Benzarti ne pourra pas se passer des éléments composant l’entrejeu. Moussa Narry rayonnant et extrêmement efficace devant le CSS complétera la paire des pivots avec à ses côtés «le petit Makélélé», Mohamed Ali Nafkha.

Formation probable
Mathlouthi, Felhi, Mériah, Ben Mohamed, Ghézal, Nafkha, Narry, Oguenbiyi, Chikhaoui, Gelson, Soltani.

Mounir EL GAIED




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com