Le Hamas annonce la couleur : Le cabinet d’union ne reconnaîtra pas Israël





Gaza-Agences
Le prochain gouvernement palestinien d'union nationale ne reconnaîtra pas Israël, a affirmé un haut responsable du mouvement islamiste Hamas dans des déclarations publiées hier.
"Il n'a pas été demandé au prochain gouvernement de reconnaître Israël et il ne le reconnaîtra pas", a déclaré le numéro deux du Bureau politique du Hamas, Moussa Abou Marzouk, basé à Damas, à l'agence de presse palestinienne Ramattan.
"Cette question de reconnaissance d'Israël est sans précédent sur le plan international. Il n'a pas été demandé aux deux Allemagne (de l'ouest et de l'est) de se reconnaître l'une l'autre alors que le monde entier les avait reconnues", a ajouté Marzouk.
Citant également l'exemple des deux Corée et de la Chine et Taiwan, il s'est interrogé: "Pourquoi la Palestine, qui n'est pas encore un Etat, doit-elle reconnaître Israël?".
Il a en outre affirmé que le Hamas, qui contrôle le gouvernement palestinien depuis mars, allait renoncer "à onze ou douze portefeuilles" dans le futur cabinet d'union auquel se joindra le parti Fatah du président Mahmoud Abbas.
Les déclarations de Abou Marzouk surviennent alors que Abbas et le Hamas semblent sur le point de sceller un accord sur la composition du futur cabinet après plusieurs mois d'impasse.
Un précédent accord conclu en septembre sur la plate-forme politique du cabinet d'union avait été torpillé par une série de déclarations de chefs du Hamas refusant toute reconnaissance d'Israël ou des accords passés comme l'exige l'Occident.

Document
Le porte-parole du Hamas, Fawazi Barhoum, a pour sa part affirmé que le document dit "d'entente nationale" qui servira de base à la plateforme politique du cabinet d'union "n'offre pas une reconnaissance de l'occupation ou d'Israël".
"Ce document parle du retrait israélien des territoires palestiniens occupés en 1967, d’El Qods, des colonies juives, des relations internationales et de la résistance", a-t-il ajouté.
"Le Hamas ne reconnaîtra pas Israël, qui occupe la terre, tue et commet des massacres", a poursuivi le porte-parole.
Il a répété que le Hamas "n'est pas favorable à la solution de deux Etats (la Palestine et Israël) car cela revient à reconnaître Israël".
Les Palestiniens espèrent qu'un nouveau cabinet permettra une reprise des aides financières internationales directes au gouvernement de l'Autorité palestinienne, suspendues depuis l'arrivé du Hamas à sa tête.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com