Le Fatah : Abbas, les coudées franches





Ramallah-Agences
En proie à des luttes intestines, affaibli par sa défaite électorale face au Hamas et privé de véritable leader depuis la mort de Yasser Arafat, le Fatah a propulsé Mahmoud Abbas commandant en chef pour se donner les moyens de rebondir.
Le Conseil révolutionnaire du Fatah (CRF), qui comprend les 132 principaux cadres du mouvement palestinien, a désigné Abbas "président du Comité central" et "commandant en chef" du Fatah lors d'une réunion à Ramallah en Cisjordanie.
Depuis le décès en novembre 2004 de Yasser Arafat, fondateur et chef incontesté du Fatah, le principal mouvement laïc palestinien pâtissait de l'absence d'un véritable leader, en dépit des tentatives de Farouk Kaddoumi, l'un de ses ténors vivant en exil à Tunis, d'assumer ce rôle.
Abbas a certes succédé à Arafat à la tête de l'Autorité palestinienne et de l'OLP, la centrale palestinienne, mais il n'était officiellement que simple "membre" de la plus haute instance de direction du Fatah, le comité central, bien qu'il présidait ses réunions dans les territoires palestiniens.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com