Un nouveau-né chez les Haddad et Amine





Vient de paraître un énième ouvrage de Mohamed El May dans les Editions Sotepa Graphic. Une sorte d’étude bien enrichie étalée sur 128 pages et accentuant les traits de deux pionniers arabes dans la défense des droits de la femme. “Masalatou al mar’a beïn Kacem Amine et Tahar Haddad” tombe à point nommé en cette grande période de débat sur l’émancipation de la femme arabo-musulmane. La question de cette dernière demeure encore d’actualité. Où ambiguïté et scepticisme tissent un voile sur la figure de la mère, la sœur, l’épouse et la fille. Cette tentative mérite d’être lue. Car le livre ne manque pas de chapitres accrocheurs par la documentation et les idées nouvelles.

L’invité de Menzel Abderrahmane

L’invité des “Majaless” de la petite bourgade Menzel Abderrahmane n’est que Rachid Terrès. Qui parlera le vendredi 17 novembre de son “Journal du médecin de la ville” et défrichera l’énigme de ses notes au grand public.
La rencontre sera animée par l’universitaire et homme de théâtre, Mohamed Mejri. Sur l’agenda des organisateurs de ces “Majaless” -devenus primo ancrés dans les traditions culturelles de la région et secundo une station incontournable pour les figures de proue de lettres et des arts-, plusieurs noms et pointures qui ont quelque chose à ajouter à l’assistance

Presse électronique

L’Institut de Presse et des Sciences de l’Information vient de publier un numéro de la revue de communication consacré à la presse électronique. Ce numéro comporte une série d’articles et d’études se rapportant à l’évolution du secteur de la presse électronique en Tunisie.

La BFT change de locaux

Momentanément, cela s’entend. Les travaux d’extension et de rénovation de l’ancienne bâtisse, sise à la rue d’Alger, qui abritait les multiples services de la banque franco-tunisienne (BFT) vont bon train, mais nécessiteront cependant un certain temps encore.
En attendant, le personnel des différents services continue à élire domicile dans des locaux loués en la circonstance, situés à une centaine de mètres, à la rue Mokhtar Attia, pour être précis...

Exposition

Inauguré le 26 mai 2006, l’espace «Le Boucanier», situé sur les hauteurs d’El Menzah 9, a abrité le 10 novembre dernier le vernissage de l’exposition «Voyages en nuances» de l’artiste-peintre Monia Jabbès. Cette exposition se poursuivra jusqu’au 1er décembre prochain. Il s’agit d’«un carnet de voyage déferlant du fond des terres de Turquie aux éclats contrastés jusqu’aux rives du Maroc aux formes plus familières». Quand l’inspiration picturale et, par extension artistique, émane d’un jeune professeur de physiques, le détour par «Le Boucanier» vaut assurément la peine d’être effectué.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com