Tunisie Olympique – Malte (2-1) : Loin du compte!





On ne parle pas, bien entendu, du résultat qui importe peu finalement dans ce genre de test, mais bel et bien de la manière de jouer de notre jeune élite.

Ceux qui ont daigné effectuer le déplacement à El Menzah pour assister à cette confrontation amicale (internationale) n’ont pas été emballés par la prestation de nos jeunes représentants, loin s’en faut. On a eu effectivement l’impression d’assister plutôt à un galop d’entraînement!
Pourtant, à l’exception du gardien Bilel Souissi et Hamza Zakar, les coaches Tarek Thabet et Nabil Maâloul, côte à côte sur le banc, ont procédé à une large revue d’effectif au point d’aligner dix-huit joueurs du groupe de vingt dont ils disposent.
Du coup, l’homogénéité espérée et l’esprit du groupe tant recherché ont tout bonnement compati, à croire qu’il s’agissait d’une sélection de parade dont les membres ont été réunis à la hâte juste pour accomplir une corvée. Tous les joueurs sans exception, notamment ceux du CA, ne pensaient qu’à leur sécurité personnelle. Ce qui explique par ailleurs qu’ils n’ont réagi qu’après avoir encaissé un but (26’), parvenant en l’espace de six minutes à égaliser, tout d’abord, par l’intermédiaire de Mohamed Ali Gharzoul (30’) et prendre ensuite l’avantage par le biais de Hamdi Harbaoui (32’).
C’est malheureux de le dire, mais force est d’avouer que c’est tout ce qu’on a pu retenir de cette rencontre. D’autant que l’équipe était vraiment sans âme, sans cachet, sans génie, du moins sans le moindre caractère.

Le spectacle était ailleurs!
C’est tout à fait relatif en vérité. Ce manque d’intérêt à ce semblant de match nous a poussé à chercher ailleurs quelque chose capable de nous accrocher.
Aussi, faute de public (la rencontre s’est déroulée pratiquement à huis clos), nous avons jeté notre dévolu sur la tribune d’honneur où on y a remarqué la présence du président de la FTF Ali Labiadh aux côtés de son homologue libyen. La présence du sélectionneur national Roger Lemerre n’est pas passée inaperçue non plus. Il n’a pas cessé, tout au long de la rencontre, de converser avec son compatriote Bertrand Marchand, le coach clubiste qui était assisté (logique) par son adjoint Sébastien Sirot.
Plusieurs autres techniciens y étaient également, dont notamment Belhassen Malouche, le DTN, Moncef Arfaoui, Salem Kraïem et autres Ridha Akacha. Du beau monde, avouons-le…

Formations

Tunisie: Larbi Mejri, Khaled Souissi (Oussama Khemili 60’), Mohamed Ali Gharzoul (Karim Ben Amor 46’), Larbi Jaber, Aymen Ben Amor, Hasnaoui Msaddek, Chadi Hammami (Khaled Korbi 70’), Ahmed Ben Yahia (Maher Ameur 65’), Skander Echeïkh (Borhane Ghannem 46’), Hamdi Harbaoui (Helmi Loussaïef 65’), Akram Maâtoug (Naoufel Yousfi 78’).

Malte: Montfort, Edmund, Agios, Caruani, Clayton, Fenech (Grioli 70’), Bartoll, Falson (Vella 87’), Zammit (Thomas 90’), Ryan Fenech (Farrugia 46’), Angos (Camilleri 46’).

Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com