Surprise par l’épouse dans la chambre à coucher, la maîtresse y a laissé un œil





Qui part à la chasse perd sa place dit l’adage, et ce n’est pas cette dame qui va dire le contraire. Il est vrai, en effet, qu’elle a vécu une expérience assez amère après que son mari l’eut abandonnée pour une autre femme...

Tunis — Le Quotidien
L’odeur de la trahison est sentie dans les quatre coins de la maison. Après quelques jours d’absence, elle pouvait, en effet, constater que quelqu’un était passé par là. Il est difficile, justement, qu’une femme n’hume pas l’odeur d’une autre femme qui a pris sa place sur le lit conjugal.
A vrai dire, il suffit de jeter un coup d’œil dans la garde robe pour découvrir qu’une main s’est promenée librement entre les cintres essayant les vêtements, allant jusqu’à en mettre quelques dessous. Et à propos de sous-vêtements, une chemise de nuit est encore tâchée d’un bizarre point qui vu de travers, paraissait comme la trace d’une goutte de sueur dégagée par un corps qui a trop transpiré.
Toujours est-il qu’elle n’en resta pas là et examina de près les draps. Son nez a rapidement détecté l’odeur d’un parfum pénétrant qu’utilisent d’habitude les femmes pour exciter les sens des hommes.
Mais à défaut de preuve concrète, elle a décidé de patienter avant d’aller confronter son mari. Une attente qui ne durera que quelques heures puisqu’à la tombée de la nuit, la porte s’est ouverte avant de laisser paraître les silhouettes d’un homme et d’une femme qui donnaient l’air d’un couple marié rentrant chez lui après une longue journée de labeur.
Le spectacle était si désolant qu’elle n’avait pas pu retenir sa colère. Mais à la dernière minute, elle a décidé de patienter encore afin de ne pas laisser la moindre chance à son mari pour se dérober derrière les explications vagues.
Il faut dire que l’époux avait la certitude que sa femme ne rentrerait qu’après deux jours. Alors il ne s’est pas gêné en invitant sa maîtresse chez lui.
Cela fait en effet quatre nuits que les deux amants se la coulaient douce sur le lit conjugal. La maîtresse n’a pas hésité à utiliser les habits et les parfums de l’épouse pour plaire à son amant.
D’ailleurs, cette cinquième nuit s’annonçait chaude et pour célébrer l’heureux événement, les deux amants ont apporté avec eux une bonne bouteille de vin. Et c’est cette même bouteille de vin qui allait servir d’arme à l’épouse pour agresser sa rivale.
En effet, au moment où les deux amants s’apprêtaient à s’installer dans le salon, l’épouse s’est manifestée.
En un laps de temps très court, le salon s’est transformé en un véritable ring de boxe. Dans la foulée, l’épouse a ramassé la bouteille de vin avant de la balancer en pleine figure de la maîtresse. Touchée au niveau de l’œil gauche, la victime a perdu connaissance et fut transportée d’urgence dans un hôpital de la place.
Comme le veut la procédure, les médecins ont avisé les agents de la police. Les deux époux ont été alors arrêtés et mis en détention en attendant d’être traduits devant la justice.

H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com