C.A.B. – C.A. : Entre rachat et confirmation





L 1 (9ème J. - Match avancé) - Stade 15 octobre de Bizerte (14h30) - Arb. : Ben Yaâcoub


Du côté bizertin
Tout pour une réaction

Au CAB l’éclaircie n’aura duré que l’espace d’une rencontres (gagnée entre le CSHL). Puis ce fut la rechute et la désillusion de la défaite essuyée à Béja.

De plus les péripéties occasoinnées par «L’affaire» de la désignation de la rencontre de ce jour a quelque peu perturbé. Cette partie sera celle des paradoxes. Le CA jouant les premiers rôles alors que le CAB (bon dernier) ne pense qu’à quitter les profondeurs du classement.
Mais avec quels moyens (humains et technique) les Bizertins espèrent contrer leur adversaire clubiste.
Avec la défense la plus perméable du lot et une attaque indigente, le CAB n’a, semble-t-il pas, les moyens de se reprendre.
De plus avec une équipe décimée par les absences pour différents motifs, l’espoir de ne pas perdre est minimisé. C’est ainsi que pas moins de 6 joueurs ont déclaré forfait pour cette partie.
Mhamdi et Jannaoui (suspension), Ayachi (3e avertissement), Laroussi, Jerbi et Yuster (pour cause de blessure). Paulo Rubim, aura donc du mal à composer avec le reste de l’effectif, même si les absents (aussi bien que les biens portants) ne sont pas des foudres de guerre.
Pour cette délicate rencontre il semble que les Bizertins joueront la prudence, avec un milieu renforcé pour espérer pouvoir contrer les Clubistes.
Mais sans être défaitistes, les Cabistes joueront leur va-tout devant une formation du CA qui a souvent réussi à Bizerte.

Formation probable
Ben Mokdad - Touati - Yaken - Hosni - Ndaye - Mliki - Ayachi - Zarrouk - Gantassi - Bouzgarrou - Kriden.

L. OUAKAD

_______________________

Du côté clubiste
Confirmation attendue

Tout est bien qui finit bien. Après moult tergiversations et un léger différend qui a failli engendrer une polémique, surtout après que l’affaire eut été traitée en long et en large par les médias, les responsables clubistes ont fini par trouver un terrain d’entente avec leurs homologues bizertins lesquels se sont montrés compréhensifs et d’autant plus conciliants en raison des difficultés clubistes dont le départ pour le Koweït aura été fixé pour dimanche matin.

Une fois ce petit problème réglé, on ne parlait plus désormais du côté du parc Mounir Kebaïli que de cette confrontation contre les Cabistes, puis celle d’El Kadissia prévue trois jours plus tard pour le compte du second tour de la Ligue arabe des clubs.
Certes l’ambiance qui y règne est des plus sereines, bien que le staff technique ait été légèrement contrarié par l’absence, en début de semaine, des éléments convoqués en sélections «A» et olympique, ainsi que celle de Foued Bouguerra parti prêter main forte à la sélection algérienne. L’attaquant clubiste a été par ailleurs titularisé pour disputer soixante minutes, mais n’a pu empêcher la défaite de son équipe face au Burkina-Faso (1-2).

Bouguerra blessé
Jeudi, tout est rentré cependant dans l’ordre avec le retour de tous les internationaux, ce qui a permis à Bertrand Marchand de récupérer tout son effectif et mener à terme le programme qu’il a préparé pour cette semaine.
D’ailleurs, comme le dit si bien l’aphorisme, «A quelque chose malheur est bon», le décalage de la rencontre de Bizerte de vingt-quatre heures aura permis au staff technique de disposer d’une séance supplémentaire d’entraînement, qui a été d’ailleurs employée à bon escient par le technicien français afin d’effectuer quelques réglages et apporter certaines retouches.
Il va sans dire que le souci majeur du coach clubiste demeure cette carence offensive très apparente lors du dernier match disputé face à l’ESS. Un gâchis énorme auquel il faudrait remédier.
En tout état de cause on s’attend, dans l’entourage du club, à une confirmation de la prestation fournie face au leader. Pour ce faire, Bertrand Marchand n’apportera vraisemblablement pas de changement à son équipe-type. Seuls Wissem Yahia, qui a récolté trois avertissements et Foued Bouguerra blessé seront absent.

Formation probable
Boumnijel, Souissi, Gharzoul, N’janka, Zaalani, Loussaïef, Ouertani, Sellami, Dhaouadi, Ameur, Poukong.

Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com