Human Rights Watch demande l’annulation du verdict : «Le procès de Saddam est jalonné d’irrégularités»





Le Quotidien-Agences
Le procès de Saddam Hussein a été marqué par tellement d'irrégularités que le verdict de condamnation à mort ne repose pas sur des bases solides et devrait être annulé, estime l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch.
"Les procédures au procès de Doujaïl étaient fondamentalement inéquitables", indique Nehal Bhuta, auteur pour HRW d'un rapport de 97 pages sur ce procès. "Le tribunal a gâché une occasion importante de rendre une justice crédible au peuple irakien, et sa décision d'imposer la peine de mort après un procès inéquitable n'est pas défendable".
Le Haut tribunal pénal irakien, financé et conseillé par les Américains, a condamné Saddam Hussein le 5 novembre à la mort par pendaison pour son rôle dans l'affaire de Doujaïl dans les années 1980.
La rapport de HRW se fonde sur 10 mois d'observation et des douzaines d'interviews de juges, procureurs, avocats. Human Rights Watch, qui souligne avoir demandé depuis une dizaine d'années le jugement de Saddam, avait régulièrement des observateurs dans le prétoire.
L'ONG dénonce l'attitude du gouvernement irakien, qui a selon elle affecté l'indépendance des juges, les critiques de certains responsables conduisant même à la démission du premier président du tribunal. Elle souligne que nombre de preuves et éléments clés n'ont pas été présentés à la défense à l'avance, et regrette que témoins et accusés n'aient pu être confrontés, ce qui est "une violation des droits élémentaires des prévenus".




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com