Les avocats de Saddam saluent le rapport de HRW





Le Quotidien-Agences
Le comité de défense de Saddam Hussein a salué hier le rapport de l'organisation de défense des droits de l'homme, Human Rights Watch, qui a estimé que son procès pour crimes contre l'humanité a été marqué par de nombreuses irrégularités.
"Ce rapport est tardif mais nous sommes néanmoins heureux qu'il y ait des organisations qui connaissent la vérité et se rangent du côté de la justice", a affirmé l'avocat jordanien, Ziad Najdawi.
"Ce rapport va renforcer la position de la défense et ouvrir la voie à une action internationale pour mettre fin à cette farce et remettre le procès dans la bonne direction", a estimé Me Najdawi.
"Nous sommes heureux car ce rapport a réitéré ce que nous ne cessons de dire: le Tribunal est injuste et illégal", a affirmé le principal avocat de Saddam, l'Irakien Khalil al-Doulaïmi.
"Le Tribunal, dans une action sans précédent, nous a totalement privé de notre droit de défendre nos clients", a ajouté l'avocat.
"Nous appelons toutes les organisations de droits de l'Homme à suivre l'exemple de HRW en condamnant et en dénonçant ce tribunal et en empêchant l'application du verdict", a poursuivi Me Doulaïmi.
J'appelle également les dirigeants du monde, en particulier les dirigeants arabes, à faire cesser ce procès inéquitable, non pas pour sauver la vie de Saddam Hussein mais le peuple irakien et l'avenir de cette région", a-t-il dit.
"Le gouvernement irakien fait fi des intérêts des Irakiens, tout ce qui l'intéresse est d'exécuter Saddam au plus tôt", a-t-il ajouté.
Le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, a affirmé s'attendre à ce que Saddam soit pendu avant la fin de l'année.
Le rapport de 97 pages estime que "le verdict de condamnation à mort ne repose pas sur des bases solides et devrait être annulé".
"Les procédures au procès de Doujaïl étaient fondamentalement inéquitables", indique Nehal Bhuta, auteur pour HRW du rapport.
"Le tribunal a gâché une occasion importante de rendre une justice crédible au peuple irakien, et sa décision d'imposer la peine de mort après un procès inéquitable n'est pas défendable", a-t-il ajouté.
D’autre part, le Haut tribunal pénal irakien qui a condamné à mort l'ancien président Saddam Hussein a remis avant-hier l'intégralité du dossier à la Cour d'appel, a indiqué hier un haut fonctionnaire irakien proche du tribunal.
"Trente-quatre caisses contenant le texte de la sentence et tous les documents ayant trait au procès ont été remis hier à la Cour d'appel", a-t-il affirmé sous couvert de l'anonymat.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com