E.S.T. : Retour de flamme, mais…





Lors du derby de dimanche dernier, l’Espérance a montré deux visages diamétralement opposés, donnant à voir une équipe conquérante, efficace et tranchante puis une autre dominée et désorganisée.

Laquelle faudrait-il retenir? Incontestablement les deux, car dans les deux cas les enseignements ne manquent pas et Jacky Duguépéroux a bien été servi en termes de matière à réflexion. Lors de ce derby, les camarades de Melki ont fait preuve, lors de la première partie du match et au début de la seconde période, de détermination, d’engagement, d’inspiration et de relative réussite. Les Hammi et Berrebat, très en verve, gagnaient presque tous les duels, Michaël et Letifi pesaient sur la défense adverse et Bekri était maître de sa zone. Résultat: deux opportunités nettes ratées par Nwaneri et Michaël, deux buts réussis par Letifi et Berrebat, un tir sur la transversale sur coup franc par Chaâbani avant de voir après la pause Zaïem, par deux fois, Hammi et Michaël rater l’occasion de porter l’estocade finale aux Stadistes. Puis, le décor a changé comme par enchantement. Il y a eu un certain relâchement physique et mental, une certaine paresse dans le repli, le marquage et le replacement: des défaillances qui ont coïncidé avec le réveil tonitruant d’un adversaire qui n’avait plus rien à perdre et qui jetait toutes ses forces dans la bataille. Et ce qui devait arriver arriva: Un but encaissé et des frissons à n’en plus finir jusqu’au coup de sifflet final libérateur de l’arbitre.
Ainsi, l’Espérance a gagné pour avoir marqué deux fois lors de sa période favorable et pour avoir su résister à la furia de l’adversaire. Cette situation, le coach Jacky Duguépéroux a vite fait de la reconnaître lors du point de presse: “Bien du travail attend l’équipe. Autant j’ai été ravi par la détermination et la volonté des joueurs, décidés à aller au bout de leurs intentions, autant j’ai été déçu par leur fléchissement physique et leur manque de rigueur d’application tactique. Deux volets qui constitueront les principales priorités de cette semaines et des jours à venir. L’équipe est bien placée dans la hiérarchie mais le labeur est nécessaire pour confirmer les progrès entrevus lors des dernières sorties”. Il suffit à ce sujet de signaler que depuis l’arrivée du Français, l’Espérance a empoché en quatre rencontres dix points sur les douze possibles.

Berrebat, au dessus du lot
Au niveau individuel, les satisfactions n’ont pas manqué. Il y a eu d’abord l’explosion de Naïm Berrebat qui retrouve progressivement son meilleur niveau depuis qu’il joue régulièrement. Celui qui a été considéré comme le meilleur joueur de la saison écoulée quand il jouait à EGS Gafsa est en train de crever l’écran grâce à une bonne technique individuelle, une très bonne condition physique, une présence notable dans sa zone et beaucoup de culot. Le derby de dimanche a révélé aussi un très bon Ahmed Hammi qui a couvert énormément de terrain et qui a gagné beaucoup de duels. Il y a lieu de citer aussi Letifi qui a retrouvé le chemin des filets, Michaël qui a beaucoup pesé sur la défense adverse et Chaâbani qui monte en puissance. Chapitre déception, Nwaneri, malgré toute sa bonne volonté, a beaucoup erré et n’a pas été souvent heureux dans son replacement. Voilà de quoi “nourrir” les prochaines séances d’entraînement au Parc B avant le match de ce dimanche à La Marsa.

Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com