Basket S.N. : Gaye revient





Trois mois à peine après le début de la saison, le champion de Tunisie en titre change de cap. Le S.N change en effet d’entraîneur et rappelle Alain Gaye qui l’avait conduit il y a deux saisons.

Nous avions écrit dernièrement que l’un des grands dossiers de la trêve observée par le championnat national de basket-ball allait être la question de la disponibilité du coach Faouzi Madhi. La fameuse réglementation qui interdit le cumul (contre le bon sens si l’on se rappelle que les techniciens de qualité ne courent pas les rues) a empêché Madhi d’obtenir sa carte technique. La mort dans l’âme, et malgré un excellent travail abattu depuis l’été dernier, avec notamment l’incorporation de plusieurs jeunes ambitieux, la consolidation de l’esprit de groupe et l’extinction de plusieurs foyers d’incendie tant les joueurs ont appris ces dernières années à privilégier leurs intérêts financiers égoïstes et leur plan de carrière, Madhi doit donc passer le témoin et c’est le revenant Alain Gaye qui lui succède. Celui-ci devait débarquer hier à Nabeul et signer son contrat. Il aura l’occasion de voir ses protégés à l’œuvre cet après-midi dans un test qui opposera le SN au Club Africain, à la salle 7 Novembre de la Cité cap-bonaise. Vendredi, les “Potiers” disputeront un autre test, cette fois-ci devant l’Etoile Sportive du Sahel.
La reprise est prévue mercredi 29 novembre pour la première journée retour face à Dalia Grombalia.

Les contradictions d’une réglementation
Le match de cet après-midi face au CA sera l’occasion pour tenir une réception d’adieux en l’honneur de Faouzi Madhi qui n’a pourtant pas perdu tout espoir d’être “qualifié” et d’obtenir la carte technique considérant que la réglementation sur le cumul ne s’applique pas à lui.
Mais les dirigeants du club orange auront dans l’immédiat à gérer les relations entre l’ancien-nouvel entraîneur et ses joueurs. En effet, l’aventure du technicien français à Nabeul s’était terminée il y a deux ans en queue de poisson, avec la perte en une semaine de la coupe et du championnat devant l’US Monastir et un tableau disciplinaire désastreux parmi les joueurs, sans parler de rapports tendus entre dirigeants. Il devra tirer des leçons de cette expérience malheureuse et préserver une certaine sérénité que s’est employé à développer et à protéger l’ancien responsable technique.
De plus, le Bureau de M. Rachid Mbarek et celui de section conduit par M. Mounir Mbarek doivent trouver les fonds nécessaires pour payer un coach qui ne va sans doute pas se contenter de percevoir les mêmes émoluments dont bénéficiait Madhi. D’ailleurs, ce qui se passe au SN traduit parfaitement les contradictions de la réglementation sur le cumul. On empêche un spécialiste universitaire en basket-ball, qui possède une expérience de trente ans dans le domaine, d’exercer pour céder le terrain devant un entraîneur étranger qui n’exerce pas dans son pays et qui se tient depuis deux ans, soit depuis son départ de Nabeul, à la disposition du SN!

Large victoire face à la JSK
Par ailleurs, le SN a remporté par dix-sept points d’écart son match amical de vendredi dernier face à la JS Kairouan.
Enfin, Mohamed Hadidane a réintégré lundi le groupe après une longue absence due à une blessure. D’ailleurs, il pourrait disputer le test de cet après-midi face au CA.

S.R.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com